Niki Lauda est décédé

21 Mai, 2019, 08:33 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Niki Lauda fait face à de nouveaux

Mais il retrouve les circuits dès 1982, au volant d'une McLaren avec laquelle il conquiert en 1984 son ultime titre mondial.

Lauda, légende des circuits dans les années 1970 et 1980, avait échappé de peu à la mort en 1976, victime d'un accident lors du Grand Prix d'Allemagne. "Il nous manquera beaucoup", a-t-elle ajouté. Il reste près d'une minute dans le cockpit, avant d'en être extrait par trois concurrents. Champion du monde de sa discipline en 1975, 1977 et 1984, il restera associé au spectaculaire accident auquel il avait miraculeusement survécu en 1976, après avoir été tiré des flammes.

Né à Vienne en 1949, Andreas Nikolaus Lauda connu sous le nom de "Niki" Lauda, n'a pas vingt ans lorsqu'il effectue en 1968 sa première course automobile, à l'insu de ses parents, au volant d'une mini-Cooper offerte par sa grand-mère. Cette saison-là, il lutte pour le titre jusqu'à la dernière course avec le Britannique James Hunt, finalement couronné.

En 1977, le rescapé remporte son deuxième titre de champion de monde avec Ferrari.

L'état de santé de celui qui était devenu président non exécutif de l'écurie Mercedes en 2012 s'était dégradé à l'été 2018.

Son faux départ de la F1 en 1979 est lié à sa seconde passion: l'aviation civile.

"Ses performances uniques en tant qu'athlète et entrepreneur sont et resteront inoubliables", a déclaré sa famille. Pionnier du charter privé, il crée cette même année sa propre compagnie aérienne, qu'il cède avec profit à Austrian Airlines en 2002. En 2003, il lance une nouvelle compagnie sous le nom de Niki, qu'il revend à AirBerlin en 2011. Son dynamisme infatigable, sa franchise et son courage demeurent un modèle et une référence pour nous tous, peut-on lire dans ce texte signé par la famille Lauda et envoyé à l'agence de presse autrichienne APA. Lauda Air vivra ses heures les plus sombres en 1991, lorsqu'un appareil de la compagnie effectuant la liaison Vienne-Bangkok s'écrase en Thaïlande, tuant ses 223 passagers.

Son accident lui avait laissé de graves lésions au visage, et les gaz toxiques qu'il avait alors inhalés avaient affaibli son organisme. "C'est dur de revenir. Mais j'ai ressuscité", avait-il confié au journal suisse Blick.

Recommande: