Max : Le mea culpa de Boeing

21 Mai, 2019, 11:00 | Auteur: Lynn Cook
  • 737 MAX Boeing reconnaît des défauts dans les simulateurs de vol

Après 207 vols qui ont permis de réaliser plus de 360 heures de tests, Boeing a annoncé jeudi qu'il avait bien procédé à la mise à jour logicielle de son système anti-décrochage MCAS impliqué dans les catastrophes aériennes de Lion Air en octobre dernier, et d'Ethiopian Airlines le 10 mars. "La révélation d'un problème avec le logiciel du simulateur porte un coup supplémentaire à la crédibilité de la marque Boeing", résume le Financial Times. Ce logiciel était incapable de reproduire certaines conditions de vol et notamment celles ayant conduit au crash d'Ethiopian Airlines.

L'explication de ce bug du logiciel pourrait s'expliquer par le fait que les simulateurs de formation des pilotes, dans la majorité des compagnies aériennes, étaient à l'origine conçus pour un autre appareil de la famille 737, le 737 NG, ancienne version du 737 MAX.

" Boeing est en train de travailler étroitement avec les fabricants du système et les régulateurs sur ces modifications et améliorations pour s'assurer que la formation (des pilotes) par les (compagnies) clientes ne soit pas perturbée", poursuit encore le constructeur.

Pour la cinquantaine de compagnies aériennes qui ont acheté un 737 MAX, c'est la question à plusieurs milliards de dollars: mes appareils cloués au sol depuis le 13 mars vont-ils revoler cet été? Boeing avait souligné que les différences avec le NG étaient minimes et pouvaient être comblées par une simple formation supplémentaire sur ordinateur et en ligne des pilotes. La FAA, l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et le régulateur canadien avaient approuvé ces recommandations, avance encore la compagnie aérienne. Boeing a affirmé cette semaine avoir finalisé le correctif au MCAS et attendre désormais la décision des régulateurs sur la certification du 737 MAX modifié. Le rapport d'enquête préliminaire a révélé que le commandant de bord et son copilote avaient appliqué toutes les procédures d'urgence.

Auditionné par le Congrès mercredi, Dan Elwell, le directeur général par intérim de la FAA, a laissé entendre que Boeing allait déposer sa demande " prochainement ".

Recommande: