Marché : La Haute Autorité pour dérembourser l'homéopathie, Boiron suspendu

20 Mai, 2019, 09:36 | Auteur: Jonathan Ford
  • Les granules d'homéopathie pourraient ne plus être remboursés

Ce jeudi, après avoir étudié 1 200 médicaments homéopathiques, la Haute autorité de santé (HAS) a émis un projet d'avis favorable à la fin de leur remboursement par la Sécurité sociale, rapportent nos confrères de France Info.

Un décret ministériel a ajouté justement il y a quelques mois une condition pour le remboursement des traitements: l'efficacité.

Les laboratoires Boiron ont précisé qu'ils n'ont pas encore reçu le projet d'avis de la Haute autorité de santé, selon Franceinfo.

Le laboratoire, dont le siège est situé près de Lyon, à Messimy, peut aussi se prévaloir du soutien de Gérard Collomb et Laurent Wauquiez.

L'avis a été transmis aux trois laboratoires concernés [le leader Boiron, Lehning et Weleda] pour qu'ils puissent faire valoir leurs arguments durant une "phase contradictoire". La HAS a confirmé que le projet d'avis devait être adopté mercredi mais n'en a pas confirmé la teneur, car elle est "tenue à la confidentialité". En 2018, plus 56 millions d'euros ont ainsi été versés pour le remboursement. Mais l'argument est répété par les professionnels du secteur, et abondamment relayé par des élus locaux qui verraient d'un bien mauvais œil la mise en difficulté de Boiron, poids lourd français de l'homéopathie.

Les pro-homéopathie avancent que le coût des médicaments classiques s'élèvent à 20 milliards par an. Dans la soirée, les laboratoires Boiron ont annoncé avoir " dû suspendre " leur cours de Bourse qui avait très mal commencé la journée et atteint son niveau le plus bas depuis les cinq dernières années. Pour Boiron, si l'homéopathie n'était plus remboursée, 1 000 emplois seraient directement menacés.

Donc cela repose sur le principe que ce qui déclenche une maladie peut aussi aider à la soigner et à la prévenir.

Recommande: