Macron attaque de nouveau le Rassemblement national et son bilan "catastrophique" — Européennes

20 Mai, 2019, 09:19 | Auteur: Lynn Cook
  • EUROPÉENNES UNE SEMAINE POUR RÉVEILLER LE DÉBAT MACRON EN PREMIÈRE LIGNE

"L'enquête note cependant que " le parti et sa patronne ont ensuite longtemps souffert du bug de l'entre-deux tours de l'élection présidentielle de 2017, où Marine Le Pen s'est " crashée " en direct face à Emmanuel Macron ". Ce vendredi encore, depuis Biarritz (Pyrénées-Atlantiques), le président a pilonné le RN, estimant que "sur tout un tas de sujets, leur bilan est une catastrophe pour le pays et pour l'Europe ".

" J'avais déjà eu l'occasion de dire qu'Emmanuel Macron semblait être frappé par le syndrome de l'enfant roi, une sorte de conviction de surpuissance, une intolérance à la frustration et un désir absolu de ne respecter aucune limite et aucune règle. En sortant de sa fonction de président de la République, il a un comportement profondément antirépublicain et il viole incontestablement en même temps le texte et l'esprit de la Constitution", a-t-elle déclaré. "Aujourd'hui, tout le monde est protectionniste", s'est-elle amusé.

Selon elle, le bilan du groupe auquel appartient le président de la République est " terrifiant ".

" L'ALDE est le groupe qui a été le plus en pointe pour ouvrir nos frontières à l'immigration massive, le plus en pointe pour défendre l'ultralibéralisme qui a sacrifié les économies de nos pays respectifs, le plus en pointe pour lutter contre tout système de protection sociale", pense-t-elle.

" Nous ne voulons plus de cette oligarchie sans repères, sans racines, sans âme, qui nous dirige avec pour seule ambition la soumission et la dilution de nos nations".

Le Rassemblement national souhaite toutefois la suppression de la Commission européenne, un organe "non démocratique" disposant des pouvoirs exécutifs et législatifs et qui a vocation, selon le parti de Marine Le Pen, à devenir un simple secrétariat administratif du Conseil européen, sans prérogatives particulières.

La formation de Marine Le Pen marque notamment des points auprès des sympathisants de La France insoumise: avec 36 % d'opinions favorables, ils sont sept fois plus nombreux qu'il y a quatre ans à avoir une bonne opinion du RN et trois fois plus nombreux (et majoritaires, à 56 %) à le percevoir comme un parti comme les autres.

Tranquillement, Steve Bannon pose ses valises à Paris dans sa suite du Bristol à 2500 euros la nuit pour faire gagner Le Pen!

Le porte-parole de la campagne, Pieyre-Alexandre Anglade, a pour sa part qualifié cette présence d'" extrêmement grave " sur la chaîne CNews. Enfin, oubliant sans doute l'Affaire Benalla, ou les armes fournies par la France au Yémen, Emmanuel Macron est revenu sur les affaires judiciaires du Rassemblement national: "On a plus parlé de lui pour des affaires d'assistants [parlementaires] que pour des réussites politiques." .

Recommande: