Les koalas sont une espèce "fonctionnellement éteinte", selon des experts

20 Mai, 2019, 09:44 | Auteur: Lynn Cook
  • Belga  Virginie Lefour

Selon des militants écologistes, ils ne peuvent plus produire une nouvelle génération.

L'ONG australienne Australian Koala Foundation (AKF) tire la sonnette d'alarme: la population de koalas sauvages se réduit comme peau de chagrin.

" Fonctionnellement éteinte " désigne une population qui n'arrive plus à se renouveler, dont la reproduction se fait rare, et qui, même si elle se reproduit, souffre d'une consanguinité. Si le koala n'est le prédateur d'aucune espèce car il se nourrit exclusivement de feuilles d'eucalyptus - jusqu'à 1 kg par jour -, il n'en est pas moins essentiel à la sauvegarde de l'écosystème australien, et notamment des forêts. Depuis 2010, la fondation a surveillé 128 "electorates" australiens (des zones géographiques délimitées, représentées par un seul membre du Parlement) qui recouvrent l'aire de répartition de ces animaux.

Les chercheurs admettent que la tendance du koala à se déplacer le rend difficile à suivre, mais ils affirment néanmoins que les chiffres sont en forte baisse.

Entre 1890 et 1927, plus de 8 millions d'animaux ont été expédiés à Londres après avoir été abattus pour leur fourrure.

À titre de comparaison, ils étaient environ 10 millions il y a deux siècles.

La principale cause de la disparition progressive des koalas est la perte de son habitat naturel.

Bien que les animaux ne soient pas classés comme vulnérables à Victoria ou en Australie du Sud, on sait que les populations locales ont disparu.

" Après les élections de mai, je demanderai au nouveau Premier ministre de promulguer une loi sur la protection des koalas, qui est prête à être mise en œuvre depuis 2016", a expliqué Deborah Tabart, présidente de la Fondation Koala. Et le risque, à terme, serait de voir l'espèce progressivement disparaître car, en dessous d'un certain seuil, cette dernière ne peut se reproduire et assurer ainsi une génération pérenne.

Recommande: