France-Allemagne: Merkel: "Il y a des différences de mentalité" - Monde

17 Mai, 2019, 16:43 | Auteur: Lynn Cook
  • Allemagne: Angela Merkel reconnaît avoir une «relation conflictuelle» avec Macron

Enfin, plus globalement, les deux dirigeants ont eu des divergences de vue sur l'avenir de l'Union européenne, même si Angela Merkel souligne les "énormes progrès" réalisés en matière de Défense.

Interrogé un peu plus tard lors d'une conférence de presse à Paris, Emmanuel Macron a répondu assumer la "confrontation féconde" avec sa partenaire allemande, avec l'objectif de "bâtir un compromis".

Dans un entretien diffusé mercredi 15 mai par le quotidien Süddeutsche Zeitung, la chancelière allemande Angela Merkel a évoqué des "débats intenses" avec Emmanuel Macron et des "mentalités différentes", mais minimise les tensions au sein du couple franco-allemand, jugeant que la France et l'Allemagne continuent d'"obtenir beaucoup pour le projet européen".

De son côté, l'ancienne ministre des Affaires européennes a souligné: " Nous faisons ensemble un avion de combat, un char de combat nous nous sommes mis d'accord pour un budget de la zone euro, l'Allemagne vient de rejoindre l'initiative lancée par le président de la République sur le climat.

Les deux dirigeants, qui soutiennent des camps différents aux européennes, ont également signé en janvier le traité d'Aix-la-Chapelle sur la coopération et l'intégration franco-allemandes, 53 ans après le traité de l'Elysée conclu par le Général de Gaulle et Konrad Adenauer.

Les divergences se sont effectivement multipliées ces derniers mois, du gel de ventes d'armes à l'Arabie saoudite décidé par l'Allemagne après l'assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, au devenir de l'Union européenne. "Le Président Macron n'est pas, après tout, le premier Président français avec lequel je travaille", poursuit Angela Merkel, au pouvoir depuis 2005. Et ça commence à se voir. Et d'évoquer le discours sur la Sorbonne prononcé par Emmanuel Macron en septembre 2017, en faveur d'une relance de l'Europe.

Mme Merkel met aussi l'accent sur les différences politiques entre les deux pays: " Je suis la chancelière d'un gouvernement de coalition et je suis beaucoup plus dépendante du Parlement que le président français, qui n'a pas du tout le droit d'entrer à l'Assemblée nationale", au nom de la séparation des pouvoirs exécutif et législatif.

" Dans une relation, en particulier celle de la France et de l'Allemagne, quelles sont les options?"

" Il y a un autre scénario: c'est l'entente stérile, c'est-à-dire qu'on veut tellement ne pas laisser dire qu'on puisse être en désaccord qu'on ne décide plus rien". Le chef d'Etat français parle d'une "confrontation féconde". "Nous devons accepter des désaccords momentanés, de ne pas totalement être d'accord sur tout, pour construire un compromis avec l'Allemagne pour pouvoir avancer", a fait valoir Emmanuel Macron.

Recommande: