" "Poutine dit vouloir " rétablir des relations complètes " avec les États-Unis

15 Mai, 2019, 21:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a annulé une visite à Moscou pour rencontrer les Européens sur le dossie iranien.                  REUTERS  Joshua Roberts

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a été reçu mardi 14 mai par le président russe Vladimir Poutine à Sotchi, sur la mer Noire.

Passe d'armes sur les ingérences Outre l'Iran, les sujets de discorde entre les Etats-Unis et la Russie ne manquent pas avec notamment le Venezuela et les traités de désarmement, M. Lavrov s'inquiétant de possibles violation américaines du traité de contrôle des armements nucléaires Start arrivant à échéance en 2021.

"Il est temps de commencer à construire un nouveau modèle de perception mutuelle".

"J'ai eu l'impression que votre président souhaitait remettre en état les relations et contacts russo-américains, et qu'il était désireux de résoudre les questions d'intérêt commun", a dit le maître du Kremlin à son hôte.

La visite du secrétaire d'État américain à Sotchi constitue la rencontre au plus haut niveau entre responsables des deux puissances rivales depuis le sommet d'Helsinki de juillet. Le Kremlin n'a évoqué de son côté aucun accord concret, indiquant simplement que le conflit syrien avait été évoqué.

La Maison Blanche espère de longue date que la fin de l'enquête du procureur Robert Mueller, qui a conclu il y a moins de deux mois à une ingérence russe dans la présidentielle américaine de 2016 mais pas à une quelconque collusion entre l'équipe du candidat Trump et la Russie, permette de tourner la page de relations glaciales entre ces deux pays rivaux.

Vladimir Poutine est par ailleurs ouvert à une nouvelle rencontre avec Donald Trump si Moscou reçoit une proposition officielle en ce sens, a déclaré un conseiller du Kremlin, Iouri Ouchakov. Trump a dit lundi qu'il projetait de voir Poutine en marge du sommet du G20 à Osaka (Japon) en juin. Les Etats-Unis ont dépêché dans la région un porte-avions, un autre navire de guerre, des bombardiers B-52 et une batterie de missiles Patriot.

"Nous voulons que l'Iran se comporte comme un pays normal", a encore expliqué l'ancien patron de la CIA.

Russie et Etats-Unis entendent bien renouer le dialogue.

La crainte d'une escalade dans le Golfe a été alimentée ces derniers jours par de mystérieux "actes de sabotage" contre quatre navires de commerce de différents pavillons, même si aucun lien n'a été établi officiellement. Moscou reste un allié indéfectible du président Nicolas Maduro et livre des armes à son armée, tandis que Washington appuie l'opposant Juan Guaido.

En visite en Russie, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, assure que les manœuvres militaires US ne visent qu'à intimider Téhéran.

Recommande: