Européennes : le parti du Brexit en tête des sondages au Royaume-Uni

14 Mai, 2019, 05:36 | Auteur: Lynn Cook
  • Le nouveau Parti du Brexit de Nigel Farage recueille davantage de soutien que les deux grands partis traditionnels pris ensemble

Selon le dernier sondage Opinium en date, que publie ce week-end The Observer, le parti qu'a fondé l'europhobe Nigel Farage en avril, le parti du Brexit, obtiendrait 34 % des voix en Grande-Bretagne lors des européennes, suivi par les travaillistes à 21 % et les libéraux démocrates (centre, europhile) à 12 %, tandis que les conservateurs se retrouveraient relégués à la quatrième place avec 11 % du vote.

Le parti de Nigel Farage, ancien leader du UKIP, réunit plus d'intentions de votes aux européennes que les conservateurs et les travaillistes réunis.

Le Brexit a privé les grands partis traditionnellement compétitifs de leurs soutiens. Faire campagne est "difficile" et les électeurs sont "en colère", a expliqué à l'AFP Ashley Fox, chef des députés européens conservateurs britanniques.

Nouvellement créé, le parti de Nigel Farage se présente comme le "sauveur du Brexit", capable de mener à bien le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union européenne. Leur défection en faveur du Parti du Brexit a contribué à l'une des pires performances d'un parti au pouvoir aux élections européennes. En 2016, il était devenu le premier responsable politique britannique à rencontrer M. Trump après son élection à la présidence des Etats-Unis. Questionné dimanche sur la BBC sur ses propos passés au sujet de l'immigration ou du changement climatique, il a qualifié l'interview de " ridicule " et accusé la chaîne de télévision publique d'avoir perdu le contact avec le public.

"Reconnaissant qu'il est " tentant " pour les électeurs de voter pour le Parti du Brexit, M. Fox prévient que " ça n'aboutira à rien ".

Guy Verhofstadt, référent sur le Brexit au Parlement européen, a aussi dénoncé l'absentéisme de Nigel Farage au Parlement européen, où il est élu depuis 1999, affirmant sur Twitter que l'eurosceptique préfère " aller au pub plutôt que se battre pour les intérêts britanniques en Europe ".

Certains médias justifient la popularité de M. Farage et de son parti en les considérant comme les porte-parole des électeurs britanniques mécontents.

Selon ce sondage, 63% des personnes interrogées pensent que le Parti du Brexit " ne sera probablement pas un acteur de la scène politique britannique dans dix ans ".

Recommande: