Quels pays épuisent le plus notre planète?

10 Mai, 2019, 02:39 | Auteur: Aubrey Nash
  • Environnement : «L’Europe a un comportement de prédateur vis-à-vis des ressources»

Si le monde entier consommait comme l'Europe, il faudrait 2,8 planètes par an pour fournir suffisamment de ressources à tout le monde.

L'Union européenne, dont les données sont agrégées pour la première fois, atteint ce jour le 10 mai en 2019.

Parfois contesté, cet indicateur agrège l'empreinte carbone provenant des combustibles fossiles, mais aussi la consommation de nourriture, de bois, les espaces occupés par les infrastructures et ceux consacrés au pâturage, les terres cultivées, les zones de pêche... et il compare l'empreinte par résident européen (demande humaine) à la biocapacité globale par personne (offre naturelle). "À partir de vendredi les Européens vivront à crédit". Ce constat a été établi par le WWF qui souligne que cette date, également appelée "jour du dépassement" tombe, chaque année, toujours plus tôt.

La situation ne cesse de se dégrader: en 1961, ce "jour du dépassement" tombait le 13 octobre.

Si l'humanité consommait autant que les Européens, elle aurait besoin de 2,8 planètes bleues, note le rapport WWF /ONF Global Footprint Network. C'est "un déficit que nous continuons de creuser d'année en année, en empruntant des ressources à la Terre, aux autres pays et aux générations futures", déplore le WWF.

Effectivement, l'Union européenne consomme 20% de ce qu'offre notre planète alors qu'elle ne compte que 7% de la population mondiale. A l'échelle mondiale, les hommes consomment aussi largement au-delà des capacités de renouvellement des ressources, et chaque année le "jour du dépassement" tombe plus tôt.

Ce vendredi 10 mai sera malheureusement une date à marquer à la pierre blanche. Si en 1997 il était fixé à la fin du mois septembre, l'année dernière, il est intervenu au 1er août.

"Nous appelons les décideurs politiques à prendre des mesures à la hauteur des enjeux: des solutions existent, mais elles doivent être mises en œuvre dès maintenant!", a appelé la navigatrice Isabelle Autissier, présidente du WWF France. L'adoption d'une politique agricole commune à l'échelle européenne a notamment été proposée, de façon à ce qu'elle "préserve les ressources naturelles et favorise l'emploi ".

L'ONG réclame aussi des règles de contrôle des flottes de pêche pour assurer la légalité et la durabilité des pratiques.

Recommande: