Trump annonce le retrait US du traité de l'ONU sur les armes

29 Avril, 2019, 13:41 | Auteur: Lynn Cook
  • LES USA SE RETIRENT DU TRAITÉ SUR LE COMMERCE DES ARMES

Le président américain a fait cette annonce lors d'une réunion annuelle de la National Rifle Association qui se tenait à Indianapolis, aux Etats-Unis.

" J'annonce officiellement aujourd'hui que les États-Unis vont révoquer les effets de la signature des États-Unis de ce traité", a-t-il affirmé".

Ce texte avait été signé par le chef de diplomatie américaine John Kerry sous la présidence de Barack Obama mais n'avait jamais été ratifié par le Congrès.

" L'UE continuera d'appeler tous les États, et en particulier les principaux exportateurs et importateurs d'armes, à adhérer sans délai au traité sur le commerce des armes", a-t-elle ajouté.

Ce traité "est le seul instrument à l'échelle mondiale visant à améliorer la transparence et la responsabilité dans le commerce international d'armes ", a réagi le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, commentant la décision américaine.

Les armements couverts vont du pistolet aux avions et navires de guerre, en passant par les missiles.

Il a y presque un an jour pour jour, Donald Trump avait déjà avancé une hypothèse semblable. "Si une personne avait eu une arme de l'autre côté, le bilan aurait pu être complètement différent", a-t-il poursuivi, arguant que l'attaque n'aurait "probablement pas eu lieu" car "ces lâches [les terroristes] auraient su qu'il y avait des gens avec des armes [dans la salle de spectacle]".

130 personnes étaient mortes et plusieurs centaines avaient été blessées dans une série d'attentats à Paris et Saint-Denis revendiqués par le groupe Etat islamique (EI). "Paris, il disent qu'ils ont là-bas les lois les plus sévères au monde sur les armes", a-t-il encore lancé.

'Ils ont tué une personne, une autre, une autre, une autre. 'La fusillade a duré si longtemps et il n'y avait rien à faire (.).

En montant sur scène pour son discours à la NRA, Donald Trump a été visé par un jet de téléphone portable venu du public. Et dénoncé ses adversaires démocrates qui, selon lui, veulent remettre en cause les fondamentaux de la Constitution américaine.

Recommande: