Erdogan accuse la France d'être responsable du génocide rwandais — Réaction

29 Avril, 2019, 10:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Comme l'an dernier un grand rassemblement est prévu en ville. Les participants ont rendez-vous place Castellane à 15 h. Ils se dirigeront ensuite vers le consulat de Turquie

Le président turc Recep Tayyip Erdogan s'en est ainsi pris, ce samedi, à son homologue français dans un discours devant des responsables de son parti à Kizilcahamam: " Adresser un message aux 700.000 Arméniens qui vivent en France ne te sauvera pas Emmanuel Macron.

"C'est évident, qui a tué 800.000 personnes dans le génocide au Rwanda? Ceux qui veulent parler à la Turquie des droits de l'homme, de la démocratie, du problème arménien et de la lutte contre le terrorisme ont une histoire sanglante", a déclaré Erdogan. Le pouvoir rwandais accuse la France d'avoir été complice du régime hutu responsable du génocide de 1994, voire d'avoir pris une part active aux massacres.

Cette date, qui correspond à la rafle et la déportation de plusieurs centaines d'intellectuels arméniens le 24 avril 1915 à Constantinople, a été reprise par Emmanuel Macron qui a annoncé son intention début février dernier d'en faire la journée de commémoration annuelle du génocide, en France.

Au cours des commémorations mercredi à Paris, le Premier ministre français Edouard Philippe a déclaré que la France entendait contribuer à la reconnaissance du génocide arménien en tant que crime contre l'humanité et ne se laisserait " impressionner par aucun mensonge ". Pour rappel, d'après les estimations, 1,5 million d'arméniens sont morts dans l'actuelle Turquie, sur ordre du gouvernement ottoman, entre 1915 et 1916.

Marie est une ancienne membre d'association Arménienne et membre de la chorale de l'église Arménienne.

Un second rassemblement prévu dans la soirée a néanmoins pu se tenir sur la place de Sishane, non loin de l'avenue Istiklal d'Istanbul.

Vers la fin de ce rassemblement, une vingtaine de manifestants sont arrivés non loin, brandissant des bannières s'opposant au terme de "génocide" et scandant des slogans opposés aux Etats-Unis, selon l'AFP.

Recommande: