Attentats au Sri Lanka : qui se cache derrière ces attaques terroristes ?

23 Avril, 2019, 00:51 | Auteur: Sue Barrett
  • Audiences JT  Anne Claire Coudray éloigne Laurent Delahousse Nathalie Renoux à un haut niveau

Au moins 207 personnes, dont plusieurs dizaines d'étrangers, ont été tuées dimanche dans huit attentats contre des hôtels et des églises du Sri Lanka où était célébrée la messe de Pâques, suscitant une émotion mondiale.

87 détonateurs de bombes ont été découverts lundi dans une gare de bus de Colombo située à mi-chemin des hôtels haut de gamme du front de mer et de l'église Saint-Antoine, sites d'attentats dimanche.

Le bilan officiel s'est alourdi lundi à 290 morts et 500 blessés. Le nombre exact d'étrangers tués "est difficile à déterminer".

"Si l'église avait été ouverte ce matin, je serais allé à l'intérieur. Jamais! Je continuerai à aller à l'église", a-t-il déclaré à l'AFP.

À l'intérieur, des tuiles tombées du toit se mélangeaient aux débris sur le sol. Les murs et statues religieuses étaient criblés d'éclats. Des gens se rendaient au bureau en voiture ou à moto, des tuk-tuk sillonnaient les rues.

Ariyananda Welianga a en outre précisé qu'une analyse des parties du corps des assaillants avait clairement révélé qu'il s'agissait d'attentats-suicides en ajoutant que la plupart des attentats avaient été commis par un kamikaze, dont deux à l'hôtel Shangri-La de Colombo.

Les fidèles chrétiens sont la cible des attaques menées dans la capitale, Colombo, ainsi que dans les villes de Negombo (ouest) et Batticaloa (est).

Quelques heures plus tard, deux nouvelles déflagrations sont survenues. Hajar A.se trouvait dans un hôtel à Colombo quand il a été touché par des attaques.

Les autorités ont renforcé les contrôles de sécurité à l'aéroport de Colombo. Pour Jean-Vincent Brisset, directeur de recherche à l'Iris (Institut de relations internationales et stratégiques), ces attaques pourraient mettre à mal la reconstruction du pays entamé à la fin du conflit, basé notamment sur le tourisme. Environ 1,2 million de catholiques vivent au Sri Lanka, un pays de 21 millions d'habitants où les chrétiens représentent 7% de la population, majoritairement bouddhiste (70%). Le pays compte également 12 % d'hindous et 10 % de musulmans. "Pâques endeuillé au Sri Lanka, c'est toute notre humanité qui est blessée", a réagi Nathalie Loiseau, tête de liste LREM pour les élections européennes, appelant au rassemblement "pour lutter contre le terrorisme et défendre nos valeurs de paix, de liberté et d'humanité".

Recommande: