Cannes 2019 : l'affiche du 72e Festival rend hommage à Agnès Varda

15 Avril, 2019, 21:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Agnès Varda en pleine lumière à l'affiche du Festival de Cannes

En la recevant, Agnès Varda l'a dédiée "à tous les cinéastes inventifs et courageux, ceux qui créent un cinéma original, de fiction ou de documentaire, qui ne sont pas dans la lumière mais qui continuent". Juchée sur un technicien impassible. C'est le titre que le Festival de Cannes a donné à l'affiche de sa prochaine édition, représentant Agnès Varda en août 1954 sur le tournage de La Pointe courte, considéré comme le premier film de la Nouvelle Vague. "Une jeune femme de 26 ans tourne son premier film", telle est la description de cette belle photographie éclairée par un horizon orange éclatant. Dans la lumière éblouissante de l'été, Silvia Monfort et Philippe Noiret promènent leur amour fragile parmi les pêcheurs en lutte, les femmes affairées, les jeux des enfants et les errances des chats.

" Tel un manifeste, cette photo de plateau recèle déjà tout d'Agnès Varda, note le festival: la passion, l'audace, l'espièglerie".

Agnès Varda jette avec La Pointe courte les prémices d'un jeune cinéma dont elle sera la seule réalisatriceEn 2017, elle était l'invitée d'honneur des joutes de Sète et l'inspiratrice de l'affiche de cette édition. "Les ingrédients d'une recette d'artiste en liberté qu'elle enrichira sans cesse", ajoute le Festival de Cannes, précisant que la cinéaste a compté treize films en Sélection officielle, fut membre du Jury en 2005, présidente du Jury de la Caméra d'or en 2013 et reçut la Palme d'honneur en 2015. Soixante-cinq ans de création et d'expérimentation, presque autant que le Festival de Cannes, qui célèbre chaque année des regards qui montrent, osent et s'élèvent.

Avant-gardistes et populaires, intimes et universels, ses films ont ouvert la voie.

L'annonce de la sélection officielle des autres films en lice sera annoncée jeudi à partir de 11H00 lors d'une conférence de presse à Paris, par Pierre Lescure, président du Festival de Cannes, et Thierry Frémaux, délégué général.

Recommande: