De nouveaux outils pour aider les personnes en deuil — Facebook

13 Avril, 2019, 16:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Facebook promet qu’à l’avenir ses algorithmes feront preuve de tact lorsqu’une personne est décédée

Facebook a déclaré qu'il travaillait à améliorer ses algorithmes afin d'éviter que des notifications émanant de la personne décédée n'apparaissent dans le fil de ses proches. Sa directrice des opérations, Sheryl Sandberg, a expliqué mardi, que le réseau social allait se servir de l'intelligence artificielle pour essayer de reconnaître par lui-même qu'un utilisateur est décédé.

Elle s'abstiendra ainsi d'envoyer aux " amis " de cet utilisateur décédé des notifications, comme les rappels d'anniversaire ou des invitations à des événements. Jusqu'ici, l'algorithme encourageait les comptes inactifs, y compris ceux des personnes décédées, à interagir avec les autres. Depuis 2015, Facebook permet aux utilisateurs de choisir un contact légataire, soit un membre de la famille ou un ami chargé de gérer leur compte Facebook après leur décès. Ce dernier a la possibilité d'accepter de nouvelles demandes d'amis, de changer les photos de profil et de couverture du compte, et de mettre en avant des statuts. Ces "comptes de commémoration" n'apparaissent plus dans les publicités, les rappels d'anniversaire ou encore les suggestions d'amis.

Mais parfois, faire cette demande "peut constituer une grosse étape que tout le monde n'est pas prêt à franchir immédiatement", relève Facebook, dans un article posté en interne par Sheryl Sandberg, COO (Chief Operating Officer). De telles procédures existent aussi pour Instagram, Twitter ou LinkedIn. "Nous travaillons à être meilleur et plus rapide là-dessus", a assuré le groupe américain, sans donner plus de détails.

L'espace "Hommage", qui est sur les comptes de commémoration, permettra aux proches de publier des histoires et partager des souvenirs tout en préservant la chronologie originale et le contenu déjà publié.

Comment empêcher des utilisateurs de recevoir des notifications appelant à célébrer une date d'anniversaire d'un proche décédé?Après avoir reçu de nombreuses plaintes d'internautes, Facebook veut s'attaquer au problème. D'après Facebook, plus de 30 millions de personnes consultent des comptes de commémoration chaque mois.

Une fois son compte fermé, impossible pour lui de se reconnecter en son nom. " Vous êtes alors bloqué à jamais, sans moyen de retrouver votre compte, indiquait le journaliste. Les morts ne peuvent pas utiliser Facebook.

Recommande: