Philippines : Une nouvelle espèce humaine découverte

12 Avril, 2019, 00:38 | Auteur: Lynn Cook
  • Comparaison entre une mâchoire d'Homo Luzonesis découverte aux Philippines et celle d'un Homo Sapiens

Une équipe pluridisciplinaire et internationale de chercheurs, impliquant notamment le Muséum national d'histoire naturelle (MNHN) et le CNRS, a en effet découvert, lors de fouilles dans la grotte de Callao, située sur l'île de Luzon au nord des Philippines, une nouvelle espèce " d'hominine " qui précède les premiers Homo sapiens. Après la première photo d'un trou noir qui constituait le phénomène exceptionnel de la journée, des scientifiques ont également annoncé avoir découvert une nouvelle espèce humaine sur l'île de Luçon, aux Philippines.

Homo luzonensis croiserait ainsi des "éléments ou caractères très primitifs ressemblant à ceux des Australopithèques et d'autres, modernes, proches de ceux des Homo sapiens", indique le chercheur dans son analyse, cité par Franceinfo. Ils ont été datés d'au moins 50 000 à 67 000 ans, " ce qui suggère que l'espèce était vivante en même temps que plusieurs autres hominines du genre Homo, notamment Homo sapiens, de Néandertal, de Denisova et Homo floresiensis ". Il ne s'agirait pourtant pas d'un ancêtre de l'homme moderne, mais d'une espèce voisine qui a reçu le nom de Homo luzonensis.

Agrandir l'imageLa découverte d'Homo luzonensis a fait la une du magazine Nature. Le genre homo est bipède strict depuis au moins deux millions d'années, ce serait vraiment très étonnant qu'aux Philippines, il y a 50 000 ans, un représentant du genre homo soit retourné dans les arbres.

L'os est identifié comme humain mais différent de celui d'un Homo sapiens. Mais la présence de ces caractères primitifs pose très sérieusement la question de savoir s'il avait l'aptitude à grimper dans les arbres que nous n'avons pas du tout. Une chose est certaine, pendant le Quaternaire, l'île de Luçon n'a jamais été accessible à pied. Après les découvertes d'Homo erectus de la fin du XIX siècle et du début du XX, les chercheurs se sont un peu détournés de l'Asie pour se concentrer sur l'Europe et l'Afrique.

À l'inverse, les molaires de cet Homo luzonensis sont très petites et leur forme ressemble à s'y méprendre à celle des hommes modernes. Après analyses, il ressort que ces ossements n'appartiennent à aucune espèce d'hominidé connue.

Les os du pied aussi sont très surprenants: la phalange proximale présente une courbure très marquée et des insertions très développées pour les muscles assurant la flexion du pied.

La "réapparition " de caractéristiques primitives chez Homo luzonensis s'explique peut-être par l'endémisme insulaire, selon lui. Ces Homo doivent donc avoir trouvé un moyen de traverser la mer. Soit au Pléistocène, une période qui commence 2,5 millions d'années avant notre ère, jusqu'à -10 000.

Dans un commentaire publié dans la revue, Matthew Tocheri de l'Université Lakehead au Canada, évoque " une découverte remarquable [qui] va sans aucun doute susciter beaucoup de débats scientifiques ".

LE FIGARO. - La découverte de cette nouvelle espèce aux Philippines est-elle surprenante? Et d'ajouter: "on sort complètement du modèle d'évolution humaine linéaire, où une espèce succède à l'autre, avec la découverte d'humanités variées, originales, plus mobiles et aventureuses qu'on ne l'avait imaginé".

Recommande: