LdC : l'union sacrée contre la réforme polémique pour 2024 ?

10 Avril, 2019, 15:30 | Auteur: Ruben Ruiz
  • La nouvelle C1 le PSG va adorer la L1 risque de tout perdre

Cette réunion se tiendra ainsi le 8 mai à Nyon ou Genève en Suisse et rassemblera le président de l'UEFA Aleksander Ceferin ainsi que le président de l'European Leagues, Lars-Christer Olsson autour de cette proposition étonnante de l'Association européenne des clubs (ECA). Une révolution du football professionnel de clubs est sur les rails. Contrairement à ce qui s'était passé il y a vingt ans, l'UEFA est désormais déterminée à construire une " super ligue " européenne.

D'après l'AFP, une réunion entre l'UEFA et les ligues européennes concernant le projet de nouvelle Ligue des Champions aura lieu le 8 mai prochain. La compétition comporterait 32 équipes, comme aujourd'hui, mais qui se répartiraient sur quatre groupes de huit équipes, avant une phase finale. Une réflexion existe sur ces dernières places qualificatives avec soit les six premiers qualifiés directement, soit.

D'après le quotidien sportif, les six premiers de chaque groupe seront automatiquement qualifiés pour l'édition suivante même s'ils ne parviennent pas à obtenir leur ticket via le championnat. Actuellement, la C1 offre 96 matches par saison. "Dans le contexte actuel, dans lequel les grands clubs veulent de plus en plus jouer la carte des compétitions internationales et des économies d'échelle, cela peut parfois porter atteinte aux compétitions nationales et à leur position unique vis-à-vis des supporters et des équipes", a conclu la Pro League. Pourtant le projet de l'UEFA et de l'ECA fait figure de compromis raisonnable puisqu'il permet aux ligues nationales de conserver en leur sein les futurs " permanents " de la Ligue des Champions reformatée. Pas le championnat de France.

Si cette nouvelle formule est adoptée, la Ligue 1 ne délivrera plus aucune place pour la Ligue des Champions après 2024.

En somme, les classements de la saison 2023-2024 ne devraient pas être pris en compte. En outre, si le championnat n'offre plus d'accessit à la Ligue des champions comme cela a toujours été le cas, cela impacterait à la fois les finances de nombreux clubs et l'intérêt sportif même de la L1, où la course à l'Europe est souvent bien plus palpitante que la lutte pour le titre (quand il y a lutte). Ce qui s'annonce plus compliqué.

Recommande: