En conflit avec la FFR, Guy Novès va être fixé ce lundi

08 Avril, 2019, 20:55 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Guy Novès a été le premier sélectionneur à être limogé en cours

La Fédération française de rugby a été condamnée lundi par le conseil de Prud'hommes de Toulouse à verser 1 million d'euros à l'ex-sélectionneur du XV de France Guy Novès pour son licenciement en décembre 2017.

En conflit avec la FFR, Guy Novès saura s'il est dédommagé dans deux moisDe son côté, la Fédération Française de Rugby avait réclamé au tribunal le changement de contrat de Novès d'un CDD à un CDI, justifiant les trois premiers mois du contrat où l'ancien sélectionneur "n'avait rien fait mais avait été payé", rappelle l'AFP.

La FFR a en effet été condamnée à payer 1,008 million d'euros par les juges prud'homaux, dont 720.000 euros pour " rupture anticipée abusive du CDD sans faute grave ". Les juges n'ont, en revanche, pas retenu l'existence d'un " harcèlement moral ". Novès, premier sélectionneur des Bleus limogé en cours de mandat, réclamait 2,9 millions d'euros de dédommagements. Une somme qui comprenait les salaires qu'il aurait dû toucher jusqu'à la fin de son contrat qui courait jusqu'à la Coupe du monde au Japon (du 20 septembre au 2 novembre 2019), mais aussi les heures supplémentaires requises pour le visionnage des matchs. Mais le camp de Guy Novès a fait savoir qu'il n'irait pas dans cette voie.

Lors de l'audience, le 14 février, M. Novès, 65 ans, avait souligné avoir "très mal" vécu le fait d'avoir été évincé par la FFR qui avait invoqué une "faute grave". Son avocat, Maître Laurent Nougarolis, a indiqué qu'il ne comptait pas faire appel.

Recommande: