Un décès sur cinq lié à une mauvaise alimentation

06 Avril, 2019, 03:21 | Auteur: Jonathan Ford
  • AFP  P. Ellis

En cause: des excès en sel, sucre ou viande et des apports insuffisants en céréales complètes et en fruits.

Nous mangeons trop de viande et nous consommons trop de sel et trop de sucre. Ces chiffres figurent dans une étude parue ce jeudi dans la revue médicale The Lancet, portant sur 195 pays. Le reste par des cancers et le diabète de type 2, souvent associé à l'obésité et aux modes de vie (sédentarité, alimentation déséquilibrée). Selon ses auteurs, plus de la moitié des décès en 2017 était causée par des carences en noix, graines, lait et céréales complètes.

L'étude met en évidence de grosses disparités selon les pays. L'étude montre qu'environ 11 millions de décès en 2017 sont dus à ces trois facteurs.

Pour réduire les risques liés à une mauvaise alimentation, il est recommandé de consommer de la viande rouge seulement deux à trois fois par semaine. A l'inverse, ceux où cette proportion est la plus faible sont Israël, la France, l'Espagne et le Japon.

Les auteurs reconnaissent toutefois des limites à leur étude.

Recommande: