Sans tendance claire en fin de matinée — Wall Street

31 Mars, 2019, 06:51 | Auteur: Aubrey Nash
  • Wall Street hésite à l'ouverture appréhende toujours le ralentissement économique

Pour le professionnel, il conviendra surtout de surveiller le seuil des 25.800 points sur le Dow Jones, qui avait fini hier sur un petit gain de 0,4% à 25.717,5 points.

La Bourse de New York avait reculé mercredi au terme d'une séance sans grand élan, le marché ayant été rendu apathique par les craintes de ralentissement économique international: le Dow Jones avait cédé 0,13% et le Nasdaq 0,63%.

Les analystes ont été nombreux à citer des informations de presse pointant des concessions de la part de Pékin sur divers sujets de mésentente, à l'instar de l'accès aux entreprises étrangères à certains marchés et le transfert forcé de technologies.

Egalement source de retour au calme pour les indices, le rebond du taux d'intérêt sur la dette américaine à 10 ans, souvent perçu comme un baromètre des anticipations sur l'inflation et la croissance future.

Le rendement des bons du Trésor à dix ans a touché son plus bas niveau depuis décembre 2017 à 2,352% et reste inférieur au rendement des T-Bills à trois mois, proche de 2,46%.

La croissance américaine a ralenti plus que prévu au quatrième trimestre, à 2,2% en rythme annualisé contre 2,6% en précédente lecture, selon la troisième estimation du Département du Commerce.

Autre indicateur publié une heure avant l'ouverture, avec cette fois moins d'impact sur les marchés, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué plus que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis. Le ministère américain du Logement poursuit le réseau social pour pratiques discriminatoires en raison de la façon dont il permet aux entreprises de cibler leurs publicités, notamment en fonction de l'endroit où vivent les utilisateurs de sa plate-forme.

Le service de transport avec chauffeur Lyft, qui devrait faire ses débuts à Wall Street vendredi, a rehaussé entre 70 et 72 dollars la fourchette de prix dans laquelle elle souhaite lancer ses enchères sur le Nasdaq sous le symbole LYFT, signe d'une demande forte des investisseurs.

Mais c'est compensé par une contraction de -2,9Mns barils des stocks d'essence et de 2,1 millions de barils des stocks de fioul (distillats).Ces chiffres viennent de tomber alors que l'or noir teste ses sommets annuels à Londres (68,1$/baril) et à New York (le 'WTI' se hisse au-delà des 60$).Du côté des changes, l'euro s'effrite de nouveau de -0,2%, aux alentours de 1,125 dollars.

Recommande: