Moto GP - Grand Prix d'Argentine (qualifications) : Marquez le plus rapide

31 Mars, 2019, 23:56 | Auteur: Ruben Ruiz
  • MotoGP Marc Marquez remporte haut la main le GP d’Argentine

Week-end délicat pour le n°12.

Avec sa victoire sur le circuit des Thermes de Rio Hondo, qui accueille le GP d'Argentin depuis 2014, Marc Marquez prend la tête du Championnat du monde à "Dovi", son grand rival, après la 2e manche (sur 19) de la saison 2019. Une place que Rossi tente de lui ravir, alors que Marc Marquez s'envole littéralement en tête. Il a cette fois confirmé en course, en s'assurant la 8e place grâce à un accrochage au dernier tour entre deux autres pilotes Yamaha, Maverick Vinales et Franco Morbidelli. Le numéro 93 profitait de la bataille derrière lui pour la deuxième place, mettant aux prises Dovizioso, Valentino Rossi, Jack Miller et Franco Morbidelli.

Battu de quelques mètres par l'Italien sur la ligne d'arrivée du GP du Qatar, première course de la saison, et piqué au vif, Marquez a signé en Argentine la 53e pole de sa carrière. Ce dernier se voit pénalisé pour un départ anticipé (il finira finalement à la 13e place).

Le public, d'ailleurs, ne s'y est pas trompé, qui a fêté son préféré beaucoup plus bruyamment que le vainqueur du jour et (déjà) leader du championnat du monde. Le Français, lui, se fait même rejoindre par l'aprilia d'Espargaro. "C'est sûr que s'il pleut, ce sera un point d'interrogation pour tout le monde". Un autre Espagnol, Jaume Masia, s'élancera pour la première fois de la pole, dans la course des Moto3. L'écart dépasse les 7,5 sec entre Johann et les deux KTM. Soit 45 points marqués sur 50 possibles: pas mal, non?! Jack Miller (Pramac Ducati), Alex Rins (Suzuki) et Danilo Petrucci (Ducati) se sont arsouillés pendant la dernière partie de l'épreuve.

Les premiers tours s'égrènent et un ride through tombe, à destination de Cal Crutchlow. L'an dernier, il avait signé une belle 2e place en Argentine. Jorge Lorenzo termine quant à lui 12e au terme d'une course solide, devant Crutchlow qui a remonté comme il a pu son retard provoqué par son passage par les stands. Bien qu'il ait gagné une place par rapport au Qatar (13ème), il pointe 14ème au provisoire: pas satisfaisant ni pour lui, ni pour son employeur japonais. Prochain rendez-vous en Amérique, sur le circuit d'Austin, dans deux semaines.

Recommande: