Acte 19 des gilets jaunes sous haute surveillance

23 Mars, 2019, 17:56 | Auteur: Sue Barrett
  • Acte 19 des gilets jaunes sous haute surveillance

À la veille de l'acte 19 des "gilets jaunes ", 76 % des Français ne croient pas Christophe Castaner capable d'assurer l'ordre public lors des manifestations des "gilets jaunes " et éviter les débordements, selon un sondage Odoxa rapporté par le Figaro.

En termes de maintien de l'ordre, une cinquantaine de compagnies de CRS et plus de 60 unités de gardes mobiles seront notamment mobilisées sur toute la France, dont une quinzaine des premières et 26 des secondes à Paris. Le préfet de police de Paris a été dans la foulée limogé par le gouvernement. Ses consignes pour limiter l'usage du fusil lanceur de balles défensives (LBD) et pour l'équiper d'une munition de moindre portée afin de réduire les risques de blessure chez les manifestants, avaient été jugées comme responsables d'une partie du manque d'efficacité de la police face aux casseurs. Il doit permettre de "faire cesser immédiatement les violences, voire des destructions", une semaine après le saccage des Champs-Élysées, a déclaré le nouveau préfet de police, Didier Lallement.

"Je veux pouvoir manifester", explique une femme Gilet jaune.

Il en sera de même pour Nice, au sud-est du pays, qui accueille une visite officielle du président chinois Xi Jiping.

La préfecture de Haute-Garonne a annoncé vendredi interdire les manifestations ou rassemblements de gilets jaunes samedi sur la place du Capitole à Toulouse.

A Bordeaux, les appels à manifester sur les réseaux sociaux sont bien plus discrets que les semaines dernières, alors que la Place Pey-Berland de Bordeaux figure dans les quartiers ciblés par les interdictions de manifestations. Dès 9h30, les Gilets jaunes étaient rassemblés place Garibaldi.

À Paris, l'arrêté prévoit également l'"interdiction du port et du transport d'armes" y compris factices, des "munitions", ainsi que de "tous objets susceptibles de constituer une arme". Des marqueurs chimiques pour identifier de potentiels contrevenants seront utilisés. En soi, la mesure est techniquement défendable: les soldats seront à l'arrière, dans des positions fixes, normalement pas en contact avec les manifestants, et cela permet de soulager les policiers qui, eux, sont équipés et formés pour intervenir.

Recommande: