Trump plaide pour la reconnaissance de la souveraineté d'Israël sur le Golan

22 Mars, 2019, 06:24 | Auteur: Lynn Cook
  • Trump: «Il est l'heure» pour les USA de reconnaître le Golan comme partie d’Israël

À dix-neuf jours des législatives israéliennes, il offre également un formidable coup de pouce électoral à Benyamin Nétanyahou, qui brigue un cinquième mandat de premier ministre.

Israël a conquis une grande partie du Golan, soit 1.200 km2, lors de la guerre des Six Jours en 1967 et l'a annexée en 1981, mais la communauté internationale n'a jamais reconnu cette annexion.

"52 ans après, il est l'heure pour les États-Unis de reconnaître la souveraineté d'Israël sur les hauteurs du Golan qui sont d'une importance stratégique essetielle pour la sécurité de l'État d'Israël et la stabilité régionale!", a lancé le leader américain.

"Après 52 ans, il est temps que les États-Unis reconnaissent pleinement la souveraineté d'Israël sur le plateau du Golan, qui revêt une importance stratégique et sécuritaire cruciale pour l'État d'Israël et la stabilité régionale!", a twitté jeudi le président américain.

Les propos ont été tenus quelques minutes avant que le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Secrétaire d'État américain Mike Pompau fassent des déclarations à la résidence du Premier ministre à Jérusalem. Merci au président Trump! La partie orientale de la Ville sainte a été conquise par Israël en 1967 et annexée en 1981.

Un haut responsable palestinien, Saëb Erakat, a dénoncé "le soutien américain" à l'occupation israélienne. "Un rapport récent du département d'État évoquait les territoires " contrôlés " plutôt qu'" occupés " par Israël pour désigner le Golan, la Cisjordanie et la bande de Gaza, comme le veut la diplomatie américaine depuis des décennies. "La politique (de Trump) ne changera pas le droit international selon lequel le Golan et tous les territoires palestiniens sont des territoires arabes occupés", a-t-il déclaré à l'AFP. Cependant, nous répétons que cette déclaration ne doit pas nous aveugler pour la préparation du plan du siècle de Trump.'Lorsque cela sera mis sur la table, seuls les membres des partis de droite seront véritablement obligés de dire de ne pas abandonner les territoires de la patrie et de ne pas déraciner les localités et les milliers de familles de leurs maisons', indique le parti.

Le gouvernement israélien s'est félicité de cette nouvelle décision de Trump, qui a fait entrer les relations entre les deux pays, dans une nouvelle dynamique.

Dans son tweet de remerciement à M. Trump, le Premier ministre israélien souligne que sa décision est d'autant plus importante qu'elle intervient au moment où "l'Iran cherche à utiliser la Syrie comme une plateforme pour détruire Israël".

Recommande: