L'UEFA a trouvé une nouvelle idée pour défier Al-Khelaifi — PSG

21 Mars, 2019, 19:29 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Fair-play financier enfin une bonne nouvelle pour le PSG

L'UEFA a elle aussi pris "note" et "analysera en détail la sentence du TAS et veillera à apporter dès que possible toute clarification ou tout amendement à ses règles qui pourrait résulter de cette analyse". Le Tribunal arbitral du sport (TAS) lui a donné raison dans ses démêlés avec l'UEFA au sujet du fair-play financier, même si l'ombre de ce dernier n'est pas complètement écartée. La décision prise par la Chambre d'instruction de l'ICFC le 13 juin 2018 est entérinée. Le TAS a annulé la décision de l'instance qui souhaitait rouvrir son dossier. Mais selon L'Equipe, l'UEFA et sa police financière pourraient encore ennuyer le PSG en s'attaquant à son nouveau contrat de sponsor maillot. Le dossier avait été classé en juin 2018 en première instance avant d'être ouvert de nouveau en septembre 2018. Tous les comptes du club sont validés définitivement pour la période allant jusqu'à la saison 2017, mais le fair play financier menace encore.

"L'appel interjeté devant le TAS le 3 octobre 2018 par Paris Saint-Germain contre la décision rendue le 19 septembre 2018 par la Chambre de jugement de l'Instance de contrôle financier des clubs de l'UEFA (la décision attaquée) est admis et la décision attaquée est annulée", précise le TAS.

Le Tribunal Arbitral du Sport a confirmé la décision de l'UEFA de classer l'enquête concernant le PSG. L'autorité de médiation a considéré que la chambre de jugement avait outrepassé le délai règlementaire, fixé à 10 jours, entre sa décision de renvoi et le classement sans suite par la chambre d'instruction. Dans un communiqué, le club de la capitale s'est d'ailleurs satisfait de cette décision, expliquant: " Le Paris Saint-Germain entend désormais poursuivre sereinement son développement.

Recommande: