"Raphaël Glucksmann et Léa Salamé ont pris le melon" — Yann Moix

20 Mars, 2019, 19:36 | Auteur: Sue Barrett
  • Léa Salamé et Yann Moix à Cannes le 18 mai 2016

Il y a quelques jours, la journaliste politique annonçait se mettre en retrait de la couverture médiatique des élections européennes afin d'éviter tout soupçon de conflit d'intérêt. Afin de ne pas porter préjudice à son compagnon Raphaël Glucksmann qui se présente comme tête de liste du Parti Socialiste, Léa Salamé a en effet décidé de suspendre ses interviews politiques sur France Inter ainsi que sur France 2.

Si elle continuera d'animer l'émission Stupéfiant sur France 2, les internautes ne l'entendront plus s'exprimer sur France Inter. "Cette décision est la mienne, ce n'est pas une sanction, c'est moi qui ai pris l'initiative d'en parler en toute franchise avec mes patronnes avec qui j'ai eu la chance de discuter longuement et librement", a-t-elle déclaré à l'antenne lundi, assurant que cette décision lui "coûte" mais qu'elle "l'assume". Yann Moix n'approuve pas le choix de son ancienne comparse d'"On n'est pas couché" et en a expliqué les raisons sur le plateau de LCI lundi. "Certains l'a jugeront critiquable, voire rétrograde", expliquait la journaliste en confirmant que tout cela est vrai. On pourrait arguer que ce serait faire injure à votre intelligence, que personne ne tient mon stylo, que j'ai toujours placé ma neutralité et mon éthique professionnelles au-dessus de tout. "Ça renvoie à une image de la femme d'une soumission totale". L'homme va au charbon et elle, elle reste faire la vaisselle. "J'ai beaucoup d'amitié et d'affection pour Raphaël Glucksmann". D'après l'écrivain, elle "se sacrifie pour pas grand chose". "Il ferait mieux de rester chez lui à écrire ses livres", estime Yann Moix, qui croit "qu'il fait un truc qui ne lui ressemble pas tellement".

Il ajoute que Léa Salamé s'est lancée dans un " pseudo sacrifice grotesquissime ".

Une décision qui a d'ailleurs été jugée comme étant un mauvais choix par Yann Moix.

Recommande: