Les réactions après la 8ème étape — Paris-Nice

20 Mars, 2019, 03:05 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Bardet est satisfait de ce mois de mars18 mars 2019 17:57CyclismeNews

Le Polonais Michal Kwiatkowski, qui portait le maillot jaune dans cette étape de 181,5 kilomètres, a lâché prise dans l'ultime montée, à l'approche des trois derniers kilomètres. Conséquence, il perd une quarantaine de secondes sur Bernal et Quintana. Les autres grimpeurs, à l'image de Romain Bardet ("j'ai eu du mal à passer la vitesse supérieure", a-t-il expliqué), n'ont pu suivre.

Déjà vainqueur du Tour de Californie en 2018, le Colombien de 22 ans n'oubliera par contre pas de se méfier, car l'an dernier, Simon Yates semblait aussi avoir course gagnée avant la dernière étape, mais Marc Solet avait renversé la table dans les derniers kilomètres de la Course au soleil.

Son compatriote Egan Bernal (Sky) a endossé le maillot jaune à la veille de la conclusion de la célèbre épreuve. "C'est un futur vainqueur du Tour", a commenté le grand champion belge, qui parle en expert (quintuple vainqueur du Tour) mais rejoint l'opinion dominante tant Bernal a impressionné par sa facilité sur tous les terrains dans cette édition de Paris-Nice. Le Turini, rendez-vous mythique du rallye automobile de Monte-Carlo. Le Britannique Simon Yates, qui s'était glissé dans l'échappée de 39 coureurs formée loin de l'arrivée, a démarré à plusieurs reprises dans l'ascension finale (14,9 km à 7,3 %). Très à l'aise d'apparence, il a échoué à distancer ses derniers compagnons.

Bernal pense à présent à la suite de sa saison. Ils ont été plus forts que moi au chrono, au Turini...

Le Colombien Daniel Martinez a remporté l'avant-dernière étape de la course printanière Paris-Nice, dans le sud de la France.

Recommande: