Kazakhstan: Le nouveau président veut rebaptiser la capitale - Monde

20 Mars, 2019, 14:20 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président du Kazakhstan Noursoultan Nazarbaiev lors de la cérémonie d'investiture pour son cinquième mandat le 29 avril 2015 à Astana

Noursoultan Nazarbaïev a pris la tête du Kazakhstan alors que le pays était encore une république soviétique en 1989, en tant que premier secrétaire du Parti communiste, et a conservé le pouvoir après son indépendance en 1991.

Le président du Kazakhstan, Noursoultan Nazarbaïev, 79 ans, a annoncé sa démission dans une allocution retransmise mardi soir à la télévision d'État.

" La sortie de M. Nazarbaïev peut servir d'exemple pour Poutine, si les intérêts de son pays sont pour lui supérieurs à son souhait de rester au pouvoir", assure ainsi l'expert indépendant russe Konstantin Kalatchev.

Réélu à quatre reprises à une majorité écrasante lors d'élections jamais reconnues comme libres et justes par les observateurs internationaux, il a exercé un contrôle total sur le pays pendant près de trois décennies, laissant peu de place à l'opposition ou à une presse libre.

Le Parlement kazakh a approuvé mercredi la proposition du nouveau président de renommer la capitale du pays, Astana, du prénom de son prédécesseur Noursoultan Nazarbaïev, l'homme fort qui a démissionné la veille après près de 30 ans de pouvoir. "Il a créé une tradition du transfert de pouvoir en partant volontairement". Il aura tous les pouvoirs, mais tout cet agenda présidentiel chargé avec réunions gouvernementales, visites diplomatiques et cérémonies, ce sera pour quelqu'un d'autre. "C'est quelque chose de prodigieux pour l'Asie centrale ".

Le président kazakh démissionne après près de 30 ans au pouvoir
Monde Le président kazakh démissionne après près de 30 ans au pouvoir

L'annonce de M. Nazarbaïev intervient moins d'un mois après le brusque limogeage du gouvernement kazakh, auquel il avait reproché de ne pas avoir su diversifier une économie très dépendante des hydrocarbures.

Jusque là président du Sénat kazakh, Kassym-Jomart Tokaïev, 65 ans, a prêté serment mercredi et doit occuper la tête de l'Etat jusqu'à la prochaine élection présidentielle prévue en avril 2020.

Alors qu'on attendait le Premier ministre Bakytjan Saguintaïev pour assumer sa succession, il semble que le président du Sénat Kassym-Jomart Tokaïev soit aujourd'hui le favori.

La stabilité du Kazakhstan importe d'autant plus à l'international que ce pays d'une superficie équivalente à celle de l'Union européenne dispose de réserves parmi les plus importantes du monde en chrome, fer, manganèse, zinc, cobalt, charbon et uranium, dont il est le premier producteur de la planète (et un des principaux fournisseurs de la France).