Fermeture annoncée du magasin Castorama de Darnétal près de Rouen

20 Mars, 2019, 16:10 | Auteur: Aubrey Nash
  • Celui d’Hellemmes est concerné par ces annonces et pourraient fermer d’ici 2020

Ces fermetures illustrent les difficultés rencontrées depuis plusieurs années par le groupe, ce qui pèse sur ses résultats et a notamment coûté sa place à la directrice générale Véronique Laury, qui va prochainement quitter ses fonctions.

Au total, ces 11 fermetures devraient concerner 789 salariés, qui se verront proposer un poste similaire au sein de ces deux enseignes en France, précise le groupe dans un communiqué. Il possède des magasins Castorama en France, en Pologne et en Russie. Kingfisher compte par ailleurs également baisser le rideau de 19 magasins en Allemagne sous l'enseigne Screwfix, laquelle s'adresse aux professionnels de l'équipement domestique. Deux magasins Brico Dépôt sont également condamnés, dont celui de Calais (29 salariés) qui pourrait fermer fin janvier 2020.

Dans un contexte de marché fortement concurrentiel, et de résultats difficiles en France, Kingfisher se doit d'assurer la performance de ses magasins, condition essentielle à la pérennité de son activité et au maintien durable de ses emplois, écrit-il dans un communiqué. "À un moment donné, cela va être compliqué", souligne la déléguée syndicale. "Les magasins Castorama concernés sont des magasins pour lesquels on avait fait des alertes de rentabilité qui datent de 2015 (.) mais l'entreprise n'a pas écouté ses salariés et n'a pas fait le nécessaire, elle est responsable de cette situation", a-t-il estimé. La dirigeante, qui soutient cette décision, va rester directrice générale jusqu'à nouvel ordre, est-il précisé. Le plan de transformation porté par la dirigeante depuis 2016 n'a pas encore eu les effets escomptés.

L'annonce du départ de sa dirigeante s'est accompagnée de la publication par le groupe de résultats annuels moroses comme en témoigne un bénéfice net qui a fondu de plus de moitié à 218 millions de livres (soit environ 253 millions d'euros) lors de l'exercice 2018-2019 achevé fin janvier. Les ventes sont quasi-stables à 11,7 milliards de livres, tirées vers le bas par ses activités en France. Il est censé unifier les produits que le groupe vend dans toutes ses enseignes, mettre sur pied une plateforme informatique unique et permettre de réaliser des économies de coûts.

Recommande: