CGT et FO appellent à la grève demain

19 Mars, 2019, 11:08 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le 5 février près de 300 000 personnes avaient manifesté dans 200 villes selon les organisateurs AFP

Les salariés des entreprises sont également invités à se mettre en grève pour la journée. Certaines lignes de bus seront perturbées par le mouvement de grève. La CFDT et l'Unsa n'y participeront pas.

Le rendez-vous est donc donné demain à Paris, à partir de 13 heures, pour un défilé au départ du boulevard Saint-Michel au Champ-de-Mars, avec en tête de cortège Philippe Martinez pour la CGT et Yves Veyrier pour FO.

La grève va affecter les deux tiers des restaurants scolaires.

Dans les transports en commun (notamment les bus et peut-être le train), des perturbations sont attendues dans tout le département.

Pour la CGT, " depuis plusieurs semaines, les questions de pouvoir d'achat (et donc des salaires), de justice fiscale, d'accès aux services publics sont clairement posées sous différentes formes d'expression ", mais " le gouvernement reste enfermé dans ce qu'il pense être un 'véritable débat' ". Et faire mieux que la manifestation de février qui avait réuni près de 300 000 personnes en France selon les organisateurs (137 200 d'après le ministère de l'Intérieur).

Comme les fois précédentes, le premier syndicat français, qui a fait le choix de participer au grand débat, ne s'associera pas à cette journée dont elle juge les revendications trop éparses.

Les enseignants protestent contre "l'orientation de la politique éducative", indique Francette Popineau, secrétaire générale du syndicat Snuipp-FSU, le principal syndicat de l'enseignement primaire, notamment le manque de moyens découlant de l'obligation de scolarisation à 3 ans votée dans le projet de loi "sur l'école de la confiance". Les services d'accueil périscolaires et de cantines seront perturbés.

Recommande: