Des CRS surpris en train de piller la boutique du PSG ?

18 Mars, 2019, 14:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Info ou intox

La scène se déroule sur les Champs-Elysées alors que des casseurs viennent de piller la boutique officielle du club de foot de la capitale. Plus de 80 boutiques ont été saccagées, obligeant les forces de l'ordre à intervenir.

Des vidéos tournent sur les réseaux sociaux, notamment celle de Remy Buisine, journaliste de Brut, qui couvrait les manifestations des Champs Élysées, à proximité de la boutique du PSG.

Dans cette vidéo, on peut entendre le journaliste commenter les dégâts réalisés à l'intérieur du magasin: " Il y a eu des pillages dans la boutique du Paris Saint-Germain, il y a eu au moins une interpellation " décrit-il. Au moment où le vidéaste s'approche, il est vigoureusement bousculé par un autre fonctionnaire de police. ", s'insurge alors Rémy Buisine, toujours en direct, qui demande également aux policiers pourquoi leurs matricules ne sont pas assez visibles". Vous êtes sérieux là? "Est-ce qu'il y a une raison de me matraquer", crie-t-il, à suite de son matraquage. En quoi t'as le droit de frapper dans mon téléphone? Alors qu'il continue à remonter l'artère tout en filmant la façade détériorée, on aperçoit dans sa vidéo un membre des forces de l'ordre, visiblement un CRS, plier minutieusement ce qui semble être un vêtement sportif de couleur blanche, avant de le mettre dans son sac contenant déjà d'autres articles similaires (à 4h et 59 minutes).

Contactée par CheckNews, une source policière a fait état d'images " embarrassantes ".

La préfecture de police de Paris n'a elle pas fait de commentaire, indiquant seulement que l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait été saisie. Pour l'instant, l'identité de l'homme n'est pas établie, bien que le syndicat UNSA Police affirme à franceinfo que l'individu ne fait pas partie des CRS, car il n'est pas vêtu de l'uniforme de cette section.

"A 4h56'55" du live de Brut, on entraperçoit, en arrière-plan, un policier qui ramasse des maillots rouges et bleus qui sont au sol à l'extérieur du magasin. La séquence a été particulièrement relayée par des comptes proches des gilets jaunes, qui l'ont présenté comme "une scène de pillage des maillots du PSG par la police".

Recommande: