Des centaines d’agents des finances manifestent à Tourcoing, ville de Darmanin

17 Mars, 2019, 12:53 | Auteur: Aubrey Nash
  • Dordogne : les agents des Finances publiques, inquiets des projets de réformes, manifestent

"Après de très nombreuses actions menées sur tout le territoire, les organisations syndicales nationales de la DGFiP (Solidaires, CGT et FO) ont appelé à un temps fort le 14 mars".

"Darman'importe quoi", "Suppressions de postes, service low cost", pouvait-on lire sur les pancartes brandies dans le cortège - 300 personnes selon la police, 700 selon les organisateurs - qui regroupait à Tourcoing des agents du Nord-Pas-de-Calais essentiellement, mais aussi de Seine-Maritime et de Moselle. "Les chiffres qui circulent laissent entrevoir la disparition de 30 000 emplois dans les trois à cinq ans à venir ", déplorent les syndicats.

"Derrière une banderole proclamant " Faire toujours plus avec moins, on en a marre ", plusieurs centaines d'agents manifestent à Toulouse". Aux finances, la "casse est passée du mode artisanal au mode industriel", estime Raphaël Gutierrez, un contrôleur des finances de 50 ans.

Premier pas, ils ont reçu mercredi soir, à la veille de leur journée de mobilisation, "une convocation pour le 26 mars" pour voir le ministre, a indiqué à l'AFP Anne Guyot-Welke, responsable de Solidaires Finances publiques, premier syndicat à la DGFiP, alors qu'une nouvelle journée de grève est déjà programmée pour le 28 mars.

À midi, une rencontre audio était organisée avec Sylvie Guillouet, sans pour autant répondre aux attentes des agents: "Elle a tenu le même discours langue de bois que le ministre Gérald Darmanin", a regretté Maryline Villegas, cosecrétaire départementale CGT.

Les agents des finances publiques de Maine-et-Loire sont d'ores et déjà appelés à participer massivement à la journée d'action du 19 mars prochain.

Fusion des services des impôts aux particuliers (SIP) et de ceux aux entreprises (SIE), fermeture de trésoreries, privatisation de missions.

Pour l'intersyndicale, l'heure est extrêmement grave: les directions générales des Finances publiques sont "en train de basculer dans une nouvelle ère, avec un démantèlement méthodique des missions des agents, de leur périmètre, de leur contenu et de la manière de les exercer".

Dans le Bas-Rhin, "une dizaine de sites" étaient fermés, selon Christine Helstroffer (Solidaires), et "une cinquantaine" d'agents se sont rassemblés à Strasbourg.

Ils fustigent aussi " l'absence de dialogue social réel " au ministère, leurs questions étant, pour l'instant, " restées sans réponse " malgré leur demande " depuis des mois " d'être reçus par Gérald Darmanin.

Recommande: