'Mon bébé' de Lisa Azuelos: une comédie pas idiote du tout

16 Mars, 2019, 13:54 | Auteur: Sue Barrett
  • Accueil  Cinéma  Critiques films Gwennaëlle Masle·15 mars 2019·0Mon bébé la jolie fresque familiale

Cela fait déjà dix ans que Lisa Azuelos, la fille de Marie Laforêt, a abordé un problème qu'elle connaît bien dans LOL (Laughing Out Loud), celui des relations mère-fille. "En somme, un être normal capable de ressentir les choses à l'excès, ou pas, d'être fragile, puissante, sensuelle et surtout assumée".

Il aura fallu à Lisa Azuelos une tentative déloignement delle-même (le faux-pas Dalida) pour se rapprocher au plus près de ses inspirations, et signer ce qui est sans doute son meilleur film. Elle improvise, rigole comme si elle ne jouait pas, joue comme si c'était elle et la caméra tourne sans couper. Quand sa fille lui annonce qu'elle part au Canada faire ses études, le monde de Lisa Azuelos vacille. Mis en musique par la douceur de Yael Naim, la sensibilité et l'humour qui s'en dégagent font de cette comédie mature un vrai moment de tendresse et de vérité. Ses images intimes lui inspireront Mon bébé, qui retrace les derniers mois de vie commune d'une mère et de sa fille, avant que la demoiselle ne prenne son envol.

Il faut dire que Sandrine Kiberlain, dans le rôle de la mère célibataire très attachée à ses enfants, déploie une énergie sans faille et parvient autant à faire rire qu'à faire pleurer (la séquence où elle fond en larmes après avoir perdu son portable et ses archives familiales est chavirante; celle de l'arrestation en voiture, gonflée, déclenche le fou rire). On retrouve en Kiberlain un peu de Sophie Marceau à l'époque de LOL, mais il semble que cette maman ait grandi avec ses enfants et appris de sa vraie vie de mère pour offrir une histoire complète où la mère n'est pas qu'une mère et où les femmes, qu'elles soient ados ou adultes, sont passionnantes et rayonnantes. Le cinéma sensible et drôle des comédies françaises réussies, c'est ce que Lisa Azuelos sait faire de mieux.

Recommande: