Le ministre demande le respect de sa "vie privée"

16 Mars, 2019, 21:26 | Auteur: Sue Barrett
  • Acte 18 les Gilets jaunes défilent à Paris le 16 mars 2019

Ses explications étaient très attendues.

En déplacement à Saint-Astier (Dordogne), vendredi, Christophe Castaner a balayé ces critiques.

12h03: le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, dénonce sur Twitter la présence de " professionnels de la casse ".

"Ma sécurité est toujours assurée". "Mais nous étions dans un lieu privé, dans un restaurant, et évidemment, elle sait aussi se faire efficace et discrète". "Mais cela ne m'empêche pas de répondre à une invitation à un anniversaire dans un restaurant, et de pouvoir m'y rendre librement", a-t-il argumenté au micro d'Europe 1.

Cependant, le contexte particulier qui prévaut en France avec les manifestations répétées des Gilets Jaunes a amené à interroger le Premier ministre Edouard Philippe sur cette virée nocturne du ministre Castaner.

Il fait la une de deux magazines people. Le premier montre Christophe Castaner, sourire aux lèvres, au milieu d'un groupe compact de plusieurs dizaines de personnes, sans garde du corps ou protection apparente. Le ministre de l'Intérieur fait la une de Voici et Closer pour avoir participé à une soirée.

Après le dîner avec la star du judo, le "premier flic de France" se serait invité à une autre soirée, qui se déroulait dans les mêmes locaux. Et de poursuivre: "Rassurez-vous, j'ai conscience de l'enjeu de sécurité des Français, des ministres, et du ministre de l'Intérieur". Une situation plutôt surprenante et qui interroge notamment sur le plan de la sécurité du ministre de l'Intérieur, particulièrement exposé en pleine période de contestation sociale. S'il admet qu'ils en ont "parlé", à l'occasion d'une réunion ministérielle, il a refusé de commenter "la vie privée de Christophe Castaner". Mais rapidement, la question de la sécurité du ministre, alors que ce dernier évoque régulièrement des scènes de violence lors des manifestations des Gilets jaunes, a été soulevée.

Christophe Castaner, marié et père de deux enfants s'est défendu dans les colonnes du Parisien.

Recommande: