Gilets jaunes: déjà des incidents à Paris! (vidéo)

16 Mars, 2019, 15:19 | Auteur: Sue Barrett

Des heurts ont éclaté ce samedi, à l'occasion de l'acte 18 du mouvement des gilets jaunes à Paris, où les forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes et de canons à eau pour disperser les manifestants.

"Après cette journée, en tout cas pour moi, ça sera fini les manifestations, ça sera de vraies actions pour la suite", a indiqué le chauffeur routier de Seine-et-Marne. Les Gilets jaunes de l'Ariège s'étaient associés à cette journée d'action.

D'autres pages permettent aux Gilets jaunes de programmer covoiturages et hébergement, depuis la province.

Des rendez-vous ont été donnés aux abords de plusieurs gares, place du Châtelet, sur les Champs-Elysées. afin de " converger ensemble vers un même objectif: faire le siège de l'Elysée ".

Des grands rassemblements sont prévus ce samedi 16 mars dans toute la France.

"Des professionnels de la casse et du désordre équipés et masqués ont infiltré les cortèges", a dénoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, qui a promis "la plus grande fermeté".

"Il y a des indications que des éléments radicaux vont se mobiliser à Paris", souligne également une source policière, tandis qu'à l'Intérieur, on assure "rester vigilant et mobilisé". "Le but est de manifester en soi, d'empêcher les policiers d'être là et de laisser les casseurs faire quelquefois", a-t-il estimé sur BFMTV. "(.) Pendant 17 semaines, on a essayé, de façon majoritairement pacifique, de leur faire reprendre raison (au gouvernement, ndlr) et ils n'ont pas voulu nous écouter (.) Samedi, ils se démerdent et ils subiront les conséquences de 17 semaines de foutage de gueule", a déclaré Maxime Nicolle dans une vidéo dimanche. Ces scènes de pillage et d'affrontements, qui rappellent celles des journées de mobilisation du 24 novembre et début décembre, n'avaient plus eu lieu depuis plusieurs week-end dans la capitale. "(.) Il y a énormément de choses qui vont se jouer".

Recommande: