Apple répond à Spotify suite à son accusation de concurrence déloyale

15 Mars, 2019, 15:36 | Auteur: Sue Barrett
  • Spotify dépose plainte contre Apple

Mais refuser de payer n'est pas non plus une option, selon lui, car dans ce cas, Apple limiterait l'utilisation de Spotify.

Apple prélève notamment une commission de 30% sur le montant des applications et des abonnements vendus sur l'App Store, ce qui renchérit le coût des services de ses concurrents. Pour Apple, "Spotify veut tous les avantages d'une application gratuite sans être gratuit". L'avocat de Spotify, Horacio Gutierrez, a déclaré que le numéro un mondial de la musique en ligne avait été contraint d'utiliser ce système de facturation en 2014, puis obligé d'augmenter le prix de son service premium de 9,99 à 12,99 euros pour ne pas rogner sur ses marges. Apple agit "à la fois en juge et partie pour désavantager délibérément les autres développeurs d'applications", fait valoir Daniel Ek, le cofondateur de Spotify.

Spotify accuse Apple de concurrence déloyale à travers la promotion de son propre service de musique en streaming, Apple Music, sur ses appareils. Spotify n'était pas disponible dans l'immédiat pour un commentaire sur la réaction d'Apple.

Pour justifier sa colère, Spotify s'en prend à l'App Store, la boutique en ligne d'applications de la marque à la pomme, sur laquelle les propriétaires d'un iPhone ou d'un iPad téléchargement l'application de l'entreprise suédoise.

A l'entendre, Spotify est aussi activement rejetée de services Apple tels l'assistant intelligent Siri, le haut-parleur connecté HomePod et l'Apple Watch.

Après avoir vanté la création de la plateforme App Store qui a permis selon le groupe, la création de millions d'emplois et de nouvelles entreprises entièrement développées dans cet écosystème, Apple qualifie de "trompeuse" la rhétorique de Spotify. "Environ 84% des applications de l'App Store ne reversent aucun revenus à Apple lors de leur téléchargement".

Mais, Apple ne répond à la question portant sur son propre système -celui de la taxe à 30% (portée à 15% en cas d'abonnement sur un an)- qui est considéré comme disproportionné par certaines firmes, comme Netflix par exemple.

C'est le réveil de Spotify qui voit son avance fondre petit à petit sur Apple.

Recommande: