Le Qatar a-t-il donné 800 millions d'euros à la FIFA ?

14 Mars, 2019, 03:14 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Former FIFA president Sepp Blatter gives an interview to news agencies

Pour sa part, la FIFA a immédiatement réagi à ces accusations en déclarant que "les allégations liées à l'attribution de la Coupe du monde de la Fifa 2022 ont déjà été commentées de manière approfondie par la FIFA qui, en juin 2017, a publié intégralement le rapport Garcia sur Fifa.com ". Selon des documents divulgués par l'hebdomadaire anglais Sunday Times, le Qatar a versé 880 millions de dollars (783 millions d'euros) à la Fifa pour obtenir l'organisation de la compétition, répartis sur plusieurs postes et versements distincts. Pour la FIFA, il s'agissait d'un "plus", parmi d'autres, pour faire pencher la balance du côté du Qatar. Contrat qui contenait notamment une prime de 100 millions, automatiquement versée à la Fifa si le Qatar sortait gagnant du vote...

Toujours d'après le Sunday Times, 480 millions de dollar auraient encore été versés par le Qatar à l'organisation dirigeante du football mondial trois ans plus tard dans le cadre d'un deuxième contrat de droits télévisés.

Si son existence est avérée, un tel contrat serait en contradiction avec les règles anti-corruption de la FIFA. Selon le quotidien britannique The Sunday Times, de nouvelles preuves tendraient à prouver que le pays organisateur du Mondial aurait corrompu la FIFA en vue de l'obtention du prochain Mondial de football.

Rappelons qu'à l'époque, Al-Jazeera était la propriété de l'émir du Qatar, cheikh Hamad Ibn Khalifa Al Thani, qui était derrière la candidature qatarie à l'organisation de la Coupe du monde. Ce choix avait rapidement suscité la controverse, avec des soupçons de corruption visant l'émirat gazier.

Une formule permettrait de ne pas modifier la durée initialement prévue pour ce tournoi (21 novembre-18 décembre), un 1er tour avec huit groupes de trois équipes, puis la phase à élimination à partir des huitièmes de finale.

Recommande: