Six ans de prison pour le cardinal George Pell — Pédophilie

13 Mars, 2019, 17:20 | Auteur: Lynn Cook
  • Pédophilie: Le cardinal Pell condamné à 6 ans de prison en Australie

Le cardinal George Pell a été condamné, mercredi 13 mars en Australie, à six ans de prison pour pédophilie, avec une peine minimum de trois ans et huit mois. Il risquait jusqu'à 50 ans de réclusion pour avoir agressé deux enfants de chœur à Melbourne en 1996 et 1997. Compte tenu de son âge -77 ans- et de sa santé, l'ancien trésorier du Vatican pourrait finir ses jours en prison.

Le juge a énuméré les crimes commis par le prélat, expliquant qu'ils avaient des répercussions "profondes" et "durables" sur une victime encore en vie aujourd'hui et probablement sur l'autre, décédée par la suite d'une surdose d'héroïne. Il a d'ailleurs fait appel de sa condamnation.

"C'est difficile de trouver du réconfort" dans cette décision, a déclaré une victime identifiée seulement par l'initiale "J" par la voix de son avocate. "Je suis reconnaissant que le tribunal ait reconnu ce qui m'a été infligé quand j'étais enfant mais je ne connais pas le repos" car "plane l'ombre de la procédure d'appel".

Le prélat a toujours clamé son innocence. " Vous ne devez pas servir de bouc émissaire " a-t-il lancé avant de poursuivre " La justice elle, se doit d'être équitable et constante, et ce, peu importe l'affaire jugée". Le verdict du jury d'un tribunal de Melbourne, qui s'était prononcé le 11 décembre dernier, a été rendu public en février après la levée une interdiction de divulgation.

Le Vatican avait annoncé fin février l'ouverture d'une enquête interne pouvant aboutir à son exclusion de l'Eglise, note 20 Minutes. Un homme se présentant comme une victime d'abus sexuels s'est effondré en sanglotant pendant l'audience.

George Pell n'a pas témoigné à son procès. Dans un interrogatoire de filmé en 2016 alors qu'il était à Rome, il avait qualifié ces accusations de "mensonges insensés", "de tas d'inepties absolues". Sa défense argue que le verdict est "déraisonnable" et que la décision se fonde sur le témoignage de la seule des deux victimes encore en vie, qui plus est sur des faits vieux de plus de deux décennies. Ce nouveau procès se tiendra les 5 et 6 juin prochains. Il est reconnu coupable d'agressions sexuelles contre deux enfants de chœur, des crimes "éhontés" aux yeux du juge. Ce n'est que fin février que le "black-out" a été levé, après l'abandon d'autres poursuites contre le prélat sur des faits présumés dans une piscine de Ballarat (sud de l'Australie), dans les années 1970.

Recommande: