Felicity Huffman, la star de "Desperate Housewives", interpellée par le FBI

13 Mars, 2019, 11:09 | Auteur: Sue Barrett
  • Getty Images

Pots-de-vin déguisés en donations, tests d'entrée passés par un autre candidat: un vaste réseau de triche universitaire a été démantelé aux Etats-Unis.

Felicity Huffman, rendue célèbre pour son rôle de Lynette dans Desperate Housewives, et Lori Loughlin, connue pour avoir joué dans La Fête à la maison, sont dans la tourmente.

Ainsi Felicity Huffman aurait fait " donation caritative de 15 000 dollars (plus de 13 000 euros) "pour permettre à sa fille aînéed'intégrer l'établissement de son choix.

L'argent de ces pots-de-vin aurait transité via un organisme de bienfaisance pour ne pas éveiller les soupçons.

D'après les informations divulguées par la presse américaine, les suspects auraient dépensé près de 6 millions de dollars afin que leurs enfants puissent accéder aux meilleures universités du pays dont Yale ou Stanford. Les parents auraient même falsifié les dossiers et les résultats scolaires de leurs enfants afin d'obtenir des places dans ces prestigieux établissements. A la tête de ce réseau, William Singer a été inculpé de quatre chefs d'accusation différents, dont extorsion et blanchiment, et devait plaider coupable devant un magistrat mardi après-midi. Lori Louglin (Fuller House) et son mari Mossimo Giannulli auraient versé un total de 500.000 dollars afin que leurs deux filles soient recrutées dans l'équipe d'aviron de l'Université de Californie du Sud.

Selon les enquêteurs, outre les falsifications d'examens standards obligatoires pour l'entrée à l'université, le SAT et l'ACT, l'organisation criminelle s'était également entendue avec des entraîneurs sportifs universitaires.

"Les parents inculpés aujourd'hui, bien que déjà en situation de donner à leurs enfants tous les avantages licites dans le système d'admission à l'université, ont choisi de le corrompre et de le manipuler à leur profit", a déclaré Andrew Lelling.

"Le College Board a une approche globale et solide pour lutter contre la triche, qui inclut une collaboration étroite avec les autorités", a indiqué l'organisation à l'AFP.

Recommande: