Vingt-sept personnes à bord d'un navire italien secourues en mer

12 Mars, 2019, 20:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Course contre la montre après le naufrage du Grande AmericaPlus

Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel a été informé dimanche vers 20H00 par le MRCC (Maritime rescue coordination center) de Rome de la situation à bord du Grande America, un navire hybride entre un roulier et un porte-conteneurs.

"Le bateau a coulé à 15h26 par 4.600 m de fond", à environ 333 km des côtes françaises, soit en zone économique exclusive française, a précisé la préfecture maritime de l'Atlantique à l'AFP.

Le navire avait déclaré un incendie à son bord alors qu'il se trouvait à environ 263 kilomètres au sud-ouest de la pointe de Penmarc'h (sud Finistère). Afin d'évaluer la situation du navire, la préfecture maritime a envoyé un hélicoptère de la Marine nationale.

Selon les autorités, "la violence" de l'incendie s'était "amplifiée durant les 24 dernières heures".

Le ministre a expliqué qu'il fallait encore identifier le contenu de la cargaison "pour connaître la nature exacte des produits contenus dans les conteneurs dont certains sont tombés à l'eau, avant même que le navire ne coule ". Les 27 personnes à bord ont été secourues grâce à l'intervention de la frégate HMS Argyll de la Royal Navy et du RIAS Abeille Bourbon (Remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage). Le navire présente une inclinaison sur son côté droit qui s'aggrave au fil du temps.

L'armateur du navire, Grimaldi Group, en réponse à la mise en demeure du préfet maritime et compte-tenu de ses obligations en tant que propriétaire du navire, a mandaté la société ARDENT (Société de salvage) qui a affrété deux remorqueurs afin de rallier le navire en difficulté: l'Union Lynx, depuis Vigo (Espagne), prévu d'arriver dans la soirée et le Tera Sea Hawk, depuis Rotterdam, qui devrait arriver demain soir sur la zone des opérations.

Ce mardi, à l'Assemblée nationale, François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, a immédiatement réagi à l'annonce de ce naufrage: "La Marine nationale est toujours mobilisée sur place (...) mais cela n'a pas suffi pour stopper la gite du navire".

Le navire de commerce italien transportait des voitures et autres véhicules dans ses garages et des conteneurs sur ses ponts supérieurs.

Recommande: