Le fisc espagnol enquête sur Neymar

12 Mars, 2019, 17:24 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Arthur Melo à la fête de Neymar

"NR Sports, société chargée de la gestion exclusive de la carrière et des droits d'image de Neymar Jr, déclare que, contrairement aux informations publiées par le journal espagnol "El Mundo" et reproduites dans divers moyens de communication, aucune procédure d'investigation a été ouvert par le Trésor espagnol contre Neymar Jr".

Le club 'blaugrana' avait payé cette prime au Brésilien à l'été 2017, juste avant qu'il ne rejoigne le PSG. Le 21 mars prochain se tient en effet à Barcelone un procès concernant son litige avec le Barça au sujet de sa prime de prolongation négociée en octobre 2016 et non-touchée en intégralité. Lors de la prolongation de contrat en 2016, Neymar et le Barça s'étaient mis d'accord sur un versement de 40 millions d'euros pour la prolongation du contrat.

Le constat du fisc est simple: pour l'année 2017, Neymar était résident fiscal en Espagne et aurait dû y payer les impôts inhérents à son transfert, sur les sommes récoltées de part et d'autre des Pyrénées. L'intéressé néanmoins a déjà perçu une partie de cette prime - portion que lui réclame aujourd'hui le FC Barcelone, avec 8,5 millions d'euros de dommages et intérêts en prime. Une audience est prévue le 21 mars devant les prud'hommes de Barcelone. El Mundo, qui a eu acccès à ce contrat, explique que tous les montants figurant dans le contrat fourni par le PSG sont barrés.

Cependant, Neymar a signé au PSG le 3 août et le Barça a alors décidé de ne pas verser la prime de fidélité au Brésilien et la déposer à un notaire. Ce qui n'est pas faux non plus. L'Hacienda (le centre des impôts espagnol) souhaite vérifier que le n°10 parisien est bien en règle et a bien payé les taxes qu'il devait suite à cette prolongation et son départ vers la France. S'il l'a fait, il ne risque rien.

Recommande: