L'Angleterre écrase l'Italie et peut encore gagner le tournoi — Six Nations

11 Mars, 2019, 13:25 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Les Français ont terriblement souffert face à la puissance des Irlandais de Bundee Aki

Les hommes d'Eddie Jones ont inscrit huit essais contre des Italiens dépassés mais volontaires et reviennent à un point du Pays de Galles au classement avant la dernière journée du Tournoi des Six Nations.

Le Pays de Galles s'est imposé 11-18 en Écosse, samedi à Murrayfield. Et ainsi espérer coiffer tout le monde sur la ligne d'arrivée.

Ce samedi, le XV de la Rose recevait à Twickenham la sélection italienne. Toujours dans l'avancée (sept franchissements à deux en première période, six passes après contact à une), l'Angleterre s'est appuyée sur ses armes habituelles: la précision d'Owen Farrell au pied, qui amena d'une chandelle l'essai de Shields (32), la puissance de ses trois-quarts, en premier lieu de Manu Tuilagi, qui s'est offert un doublé (21, 47), et sa discipline. Quelques chiffres pour essayer de répondre avant le coup d'envoi à 16 heures.2Alignés pour la deuxième fois seulement côte à côte sous le maillot bleu, le demi de mêlée Antoine Dupont (22 ans, 12 sélections) et l'ouvreur Romain Ntamack (19 ans, 3 sélections) constituent la charnière la moins expérimentée du Tournoi.

Angleterre: 8 essais de George (8'), May (15'), Tuilagi (21', 47'), Shields (32', 79'), Kruis (64'), Robson (68'); 7 transformations d'O.

Chez les arrières, si Tuilagi s'est montré le plus efficace, Cokanasiga s'est fait plaisir, avec ses courses ballon en main -une seule lui suffit- et sa chistera un peu trop sophistiquée pour Tom Curry (2e). Comme souvent, l'Italie n'y était plus.

Recommande: