Le premier Prix Simone Veil attribué à une militante associative camerounaise — France

10 Mars, 2019, 16:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Emmanuel Macron va remettre pour la première fois le

Aissa Doumara Ngatansou a dédié cette marque de reconnaissance "à toutes les femmes victimes de violences et de mariages forcés, à toutes les rescapées de Boko Haram ".

Emmanuel Macron a salué son "engagement de plus de 20 ans au service des femmes, mené dans le silence, parfois l'opprobre".

C'est à l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. "Vous vous êtes indignée et vous n'avez pas cédé (.) C'est un exemple de courage, celui de remettre en cause le poids des héritages", a-t-il ajouté.

Née en 1972 dans le nord du Cameroun, Aissa Doumara Ngatansou a perdu sa mère à l'âge de 11 ans, avant d'être mariée à 15 ans sans son consentement. Des mesures pour l'éducation des jeunes filles, notamment au Sahel, seront prises ainsi que la création d'une banque pour entrepreneuriat féminin en Afrique. Il a rappelé que Paris souhaiterait accueillir en 2020 une conférence mondiale sur les femmes. Elle décide néanmoins de poursuivre ses études. Loin de la terre de ses ancêtres, celle même où la coordinatrice de l'antenne régionale de l'Association de lutte contre les violences faites aux femmes (Alvf), dans la ville de Maroua.

Portée par Marlène Schiappa, une loi renforçant la lutte contre les violences sexuelles et sexistes a été adoptée en août 2018, créant entre autre un "outrage sexiste" pour réprimer le "harcèlement de rue" et allonge le délai de prescription pour les violences sexuelles commises sur les mineurs.

Avec le soutien d'ONU Femmes, dans le cadre du programme humanitaire financé par le Fonds central d'intervention d'urgence des Nations Unies et le gouvernement du Japon, l'ALVF a pu venir en aide aux femmes et aux filles victimes de l'insurrection de Boko Haram dans la région et leur fournir des moyens de subsistance et un appui psychosocial. C'est donc "avec beaucoup d'émotion " que Aissa Doumara Ngatansoua a reçu ce prix ce vendredi 8 février.

Ce Prix, créé en hommage à l'ancienne ministre française Simone Veil décédée en 2017, a été remis à la militante camerounaise par le président Emmanuel Macron au cours d'une cérémonie officielle organisée à l'Elysée.

Recommande: