Pas de journal l'Avenir ces mardi et mercredi — Grève

07 Mars, 2019, 18:49 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le personnel de l'Avenir décide de la reprise du travail pendant deux jours

"Si les propos de M. Lawson reposent sur une quelconque base solide, la SDR et l'AJP invitent le directeur des rédactions à déposer plainte". Jeudi matin dans La Libre, le journaliste d'origine togolaise s'est plaint de propos racistes tenus à son encontre par certains membres du personnel.

C'est le cas d'Yves Raisière, responsable des pages d'informations générales dans lesquelles sont parus les articles, parfois déplaisants, relatifs à l'affaire Nethys, l'actionnaire des Editions de l'Avenir. L'intention de la direction est de mener ces négociations " au finish ".

"Les témoignages, recueillis auprès de confrères de L'Avenir, selon lesquels les licenciements opérés par la direction du groupe ont ciblé des journalistes ayant fait preuve de la rigueur et de l'indépendance nécessaires à tout travail journalistique de qualité à l'occasion de la crise traversée par le quotidien sont inquiétants".

Mardi après-midi, la société des rédacteurs, appuyée par l'AJP (Association des Journalistes Professionnels), a réitéré ses convictions. "Le nombre de départs au sein des Editions de l'Avenir passe donc de 45 équivalents temps plein (ETP) à 43,09 sans aucun licenciement sec, ce qui était la principale revendication de la délégation syndicale". En outre, il s'agit de personnes travaillant dans les rédactions locales du journal, rédactions que la direction ne souhaite pas déforcer.

Mercredi, le personnel avait décidé en assemblée générale de reprendre le travail "en signe d'ouverture". L'AG a voté une grève ce vendredi si les revendications ne sont pas rencontrées, préviennent les deux associations. La direction avait toutefois décidé de conditionner cette reprise à la conclusion d'un accord social. Un accord sur la réintégration des trois personnes qui devaient être licenciées a finalement pu être dégagé vers minuit. Comme prévu, le journal ne paraîtra pas mercredi, pas plus qu'il n'est sorti des rotatives ce mardi.

"Les organisations représentatives des journalistes ont dénoncé le 'muselage' de la rédaction de L'Avenir et les menaces sur le pluralisme et l'indépendance des médias".

Recommande: