SpaceX relève le défi des vols habités pour la Nasa

02 Mars, 2019, 17:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Conquête de l'espace comment SpaceX doit sauver l'honneur et le budget de la Nasa

Le premier vol d'essai d'une nouvelle capsule habitable, appelée Crew Dragon, est programmé pour samedi matin à Cap Canaveral en Floride.

Onze minutes plus tard, la confirmation est venue de la salle de contrôle de la mission: "Dragon, séparation confirmée", déclenchant des acclamations au siège de SpaceX et au centre Kennedy.

L'appareil a été placé en orbite et doit s'amarrer à l'ISS dimanche vers midi heure de Paris.

La mission durera près d'une semaine et constitue une répétition générale du prochain vol d'essai, qui aura deux astronautes à bord cette fois.

Le premier étage de la fusée a réussi à revenir sur Terre, amerrissant sur une plateforme autonome à 500 km de la côte de Cap Canaveral, dans l'Atlantique. Cinq jours plus tard, elle se détachera et entrera de nouveau dans l'atmosphère terrestre, pour retomber dans l'Atlantique, d'où elle sera ramenée à Cap Canaveral.

Propulsée par une fusée Falcon 9, la capsule, pour l'instant inhabitée, devra atteindre l'ISS afin de livrer environ 150 kg de matériel.

" Ce furent huit longues années", disait vendredi Bob Cabana, patron du centre Kennedy, qui connaît une sorte de renaissance depuis l'arrivée de SpaceX ou encore de Blue Origin, qui construit une grande fusée cargo dans un hangar.

"Le premier vol habité de Crew Dragon est officiellement prévu en juillet, mais un report est probable, selon Jim Bridenstine".

Les vols habités américains ont pris fin en juillet 2011, avec la mise au garage des navettes spatiales qui avaient pendant 30 ans assuré le transport des astronautes américains vers l'ISS. Mais pour éviter de dépendre d'un seul véhicule, la Nasa finance des projets de SpaceX, fondée en 2002 par le milliardaire Elon Musk, et ceux du groupe Boeing, qui développe sa propre capsule, le Starliner (test prévu en avril).

Depuis 2011, les astronautes rejoignent l'ISS à bord des fusées russes Soyouz. Les gros contrats datent de 2014. "Pour lui, le retour dans l'espace est désormais à portée de main". Ils doivent apprendre le russe et s'entraîner en Russie. C'est vraiment énorme. Au début, c'était juste quelques pages d'un PowerPoint, et maintenant on a un véhicule sur le pas de tir.

SpaceX depuis 2014 occupe le mythique pas de tir numéro 39A du centre Kennedy, d'où sont parties les missions Apollo pour la Lune, et de nombreuses navettes pendant leur trente années de service.

Pour SpaceX, qui assure déjà le ravitaillement en fret de l'ISS depuis 2012 et, conquis le marché du lancement de satellites, réussir à envoyer des astronautes en orbite serait une consécration.

Recommande: