Médicaments prescrits sur ordonnance. Les pharmaciens bientôt autorisés à dépanner des patients ?

02 Mars, 2019, 15:27 | Auteur: Jonathan Ford
  • Les pharmaciens vont-ils bientôt pouvoir prescrire certains médicaments normalement sous ordonnance

Mais lorsqu'ils concèdent à dépanner le patient en délivrant un médicament normalement prescrit uniquement sur ordonnance, les pharmaciens sont en quelques sortes hors-la-loi.

Les pharmaciens vont-ils bientôt pouvoir délivrer certains médicaments sans la prescription du médecin? C'est la volonté d'un député de Charente, Thomas Mesnier (LREM) qui va déposer un amendement en ce sens ce jeudi, selon France info. La liste des médicaments n'a pas encore été précisée. Certains pharmaciens pouvaient déjà fournir des antibiotiques ou des antidouleurs en cas d'urgence.

Mais cette fois-ci, le texte sera porté par la majorité parlementaire, aussi a-t-il de plus grandes chances d'être adopté. L'objet de cet amendement est de donner la possibilité aux pharmaciens de délivrer des traitements sans ordonnance à des Français atteints de pathologies infectieuses du quotidien: cystite, rhinopharyngite...", indique l'élu de La République en Marche qui ajoute que les pharmaciens devront " transmettre ensuite les informations au médecin traitant.

De son côté, Gilles Bonnefond de l'USPO (Union des Syndicats de Pharmaciens d'Officine) affirme que cette solution a fait ses preuves à l'étranger, notamment en Suisse, où "c'est possible depuis 7 ou 8 ans et ça se passe très bien ". "C'est donc justement pour encadrer ces pratiques-là, sécuriser ces pratiques-là et faciliter l'accès aux soins que nous serions ravis de voir cet amendement voir le jour (.) pour répondre à cette demande d'accès aux soins non programmés".

"Carine Wolf-Tahl, présidente de l'ordre des pharmaciens, citée par France Info, évoque, parmi les pathologies qui pourraient être concernées, des " petites urgences " type " cystite, conjonctivite, petite dermatite inflammatoire ".Le projet doit être débattu à l'Assemblée nationale le mois prochain. "C'est une proposition qu'on fait en concertation avec les médecins", a-t-elle assuré lors d'une conférence de presse téléphonique organisée à l'issue d'une rencontre avec son homologue de l'Ordre des médecins, Patrick Bouet.

Recommande: