L’incroyable imbroglio qui a privé l’OM d’un penalty

01 Mars, 2019, 07:07 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Benoit Bastien

Nîmes-OM, deuxième journée de L1 le 19 août dernier. Le club phocéen s'incline sur la pelouse d'un remarquable promu sur le score de 3-1.

C'est un scène qui ne plaira pas à Rudi Garcia. Un bus vidéo dans lequel se trouvent les caméras de Canal+, alors que le VAR effectue ses débuts en Ligue 1.

Mais quand Valère Germain, suite à un contact avec Anthony Briançon, s'effondre à la 37e minute de jeu dans la surface de réparation, M. Bastien, l'arbitre de la rencontre, est persuadé que l'attaquant marseillais est responsable de cette situation.

"Benoît [Bastien], Germain touche en premier et après il se fait accrocher", lui répond-on dans le car, sans que l'arbitre principal n'en prenne compte sur le moment malgré plusieurs "Benoît [Bastien] on retarde" la reprise du jeu, au-delà de laquelle l'intervention du VAR n'est plus possible. Benoît Bastien présent sur le champ demande la VAR et Amaury Delerue alors arbitre vidéo, tente de l'informer qu'il y a bien penalty. Le jeu va pourtant se poursuivre. "Moi, je siffle directement contre lui quand je la vois comme ça, on s'emmerde pas", dira encore M. Bastien, précisant que "ça fait deux fois qu'il [Valère Germain] le fait". La chaîne de télévision souhaitait par là faire un bilan sur l'utilisation du VAR dans le championnat de France.

Recommande: