Les IPS peuvent poser des diagnostics immédiatement — Collège des médecins

27 Février, 2019, 06:37 | Auteur: Jonathan Ford
  • Caiaimage  Agnieszka Olek via Getty Images

Une infirmière ajuste des solutés branchés à un patient.

Dans un communiqué envoyé samedi matin, le Collège précise que les infirmières praticiennes spécialisées pourront se prononcer sur des problèmes de santé courants et six maladies chroniques le diabète, l'hypertension, l'hypercholestérolémie, l'asthme, la maladie pulmonaire obstructive chronique et l'hypothyroïdie. Ce projet de règlement sera ensuite déposé pour adoption à la prochaine réunion du conseil d'administration du Collège des médecin le 26 avril puis transmis à l'Office des professions et approuvé par le gouvernement.

La ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann, a dit cette semaine vouloir miser sur les infirmières praticiennes spécialisées, communément appelées "super infirmières" pour désengorger le système de santé.

Luc Mathieu, président de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ), croit qu'il s'agit d'une "ouverture sans précédent qui aura un impact sur les soins au Québec ".

" On n'était déjà pas loin du diagnostic, mais elles ne pouvaient pas utiliser le mot diagnostic".

Recommande: