Breakdance, surf, escalade et skatebord aux JO à Paris ?

22 Février, 2019, 01:08 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Paris 2024 veut proposer la breakdance mais pas le squash ou la pétanque aux Jeux

Les sites des trois disciplines urbaines (breakdance, skateboard et escalade) n'ont pas été arrêtés, mais d'après des sources proches du dossier, l'hypothèse de les réunir sur un même lieu, dans Paris, est bien avancée.

"Ce seront des Jeux révolutionnaires", a lancé Tony Estanguet, co-président du comité d'organisation de Paris-24 lors d'une conférence de presse. "Le CIO fait une analyse très simple: les jeunes regardent moins les JO à la télé, et c'est évident qu'ils vont moins regarder l'haltérophilie que le surf ou le skateboard", explique Jean-Loup Chappelet, professeur honoraire à l'université de Lausanne et auteur de "Jeux Olympiques - Raviver la flamme".

Le breakdance, une danse acrobatique issue de la culture hip-hop, ferait sa première apparition, alors que les trois autres sports sont déjà invités à Tokyo en 2020.

Cette sélection de quatre disciplines (et limitée à quatre) s'ajouterait aux 28 sports déjà au programme.

Le breakdance est apparu aux Jeux olympiques de la jeunesse (JOJ) de Buenos Aires, en 2018, sous forme de duels départagés par des juges. Avec 30 millions de pratiquants dans le monde cette discipline s'adresse à un jeune public. De même il avait été également décidé que les sports invités ne devaient pas nécessiter de nouvelles constructions d'équipements pérennes, ce qui est donc le cas avec ces quatre sports. Le squash, qui n'est plus réapparu aux JO depuis son invitation aux Jeux de Londres en 2012, mais aussi le billard, qui a déjà été recalé pour Tokyo 2020, ou encore le ski nautique, le vol en soufflerie et même l'e-sport devront retenter leur chance pour 2028.

Jorge Vegias d'ajouter: " Nous sommes convaincus que les JO de Paris 2024 représentent une opportunité unique et historique de permettre au Trial-E de devenir la première discipline de sport moto à faire partie des jeux olympiques.

Le budget total prévu des Jeux olympiques s'élève aujourd'hui à 6,8 milliards d'euros: 3,8 milliards, issus du privé (CIO, sponsors, billetterie), sont consacré à l'organisation des compétitions - un chiffre qui peut évoluer en fonction des recettes - et 3 milliards, dont 1,5 milliard fourni par les pouvoirs publics (Etat, collectivités), sont consacrés aux chantiers pour les équipements pérennes.

En plus des nouveaux sports, les organisateurs des JO-2024 ont mis en avant jeudi "une approche des Jeux tournés vers les gens, pour les gens", selon les mots employés par Tony Estanguet.

D'autres événements dans cette optique vont être proposés au grand public afin qu'il s'investisse pleinement dans l'événement, à travers des sports connectés notamment et ce fameux marathon. Tony Estanguet a évoqué une course "sur le même parcours que les athlètes, le même jour ", mais "pas en même temps ".

Recommande: