Notre-Dame-Des-Landes : Edouard Philippe signe un contrat d'avenir

13 Février, 2019, 00:49 | Auteur: Lynn Cook
  • Le lapsus intervient sur fond de polémique

Edouard Philippe s'est également donné pour objectif de "doubler la population couverte" par le Plan de gêne sonore (PGS) de l'aéroport Nantes-Atlantique, qui octroie des aides financières aux habitants pour insonoriser leurs habitations. "Alors qu'il était venu signer un " contrat d'avenir " au siège de la région Pays de la Loire, le Premier ministre a remercié " la présidente du conseil régional de Bretagne ". L'erreur, repérée par Franceinfo, a provoqué une rumeur dans l'assemblée. " Le chef du gouvernement a eu du mal à retrouver ses esprits après ce lapsus. " Il se trouve que la semaine a été un longue et intense ", s'est-il encore justifié. Une nouvelle bourde à mettre sur le compte du Premier ministre qui les enchaîne.

Lors de sa prise de parole, Édouard Philippe a fait part de son souhait de "prendre soin, de façon systématique et attentive à ce que les riverains ne pâtissent pas" de l'évolution de cet aéroport. Fin novembre, Bretagne réunie a remis au président du département Philippe Grosvalet (PS) une pétition de plus de 100 000 signatures, soit 10% du corps électoral de Loire-Atlantique, portant sur ce rattachement. Or, si Nantes fait bien partie de la Bretagne dite historique (constituée de cinq et non de quatre départements), la Loire-Atlantique (44) en est détachée depuis un décret du 30 juin 1941 et fait, aujourd'hui encore, partie de la région Pays de la Loire. Ce binôme médiatique sera rejoint par les responsables de deux portefeuilles stratégiques, Jacqueline Gourault, en charge de la Cohésion des territoires, et Elisabeth Borne, ministre des Transports. L'institution, dirigée par Christelle Morançais, va être le théâtre d'une signature, celle d'un contrat d'avenir dont le contenu a été adopté en juillet 2018 après une série de concertations menées dans le cadre d'un "parlement des territoires " réuni à l'initiative de la présidente ligérienne. On ne va pas faire, refaire, défaire.

Recommande: