Le Parlement rejette le premier budget du chef du gouvernement — Espagne

13 Février, 2019, 21:50 | Auteur: Lynn Cook
  • Espagne : le Parlement rejette le budget de Pedro Sanchez vers des élections anticipées

A la tête d'un gouvernement ultra-minoritaire avec seulement 84 députés socialistes sur 350, le socialiste avait promis à son arrivée au pouvoir en juin de convoquer rapidement des élections avant de changer d'avis et de décider de présenter un budget pour tenter de se maintenir au pouvoir jusqu'à la fin de la législature en 2020. Un résultat sans surprise alors que les députés indépendantistes avaient annoncé qu'ils ne voteraient pas le projet de loi.

"M. Sanchez, ça suffit, c'est terminé (.) Il est temps de convoquer des élections", lui a lancé Albert Rivera, chef de file du parti centriste Ciudadanos.

Un parti catalaniste nécessaire à la majorité du socialiste Pedro Sanchez n'a pas voté le projet de budget 2019.

Sans marge de manoeuvre, sans alliés suffisants pour poursuivre, le gouvernement socialiste se trouve poussé vers la sortie, acculé à la convocation de nouvelles élections législatives.

Ce rejet renforce la probabilité d'élections législatives anticipées, sans doute le 14 ou le 28 avril, selon des sources gouvernementales.

Cette défaite des socialistes sur le budget intervient au lendemain de l'ouverture à Madrid du procès historique de douze dirigeants indépendantistes catalans, impliqués dans la tentative de sécession de la Catalogne de 2017. Le ministère public va requérir des peines allant jusqu'à 25 ans de prison.

Pedro Sanchez a succédé en juin au conservateur Mariano Rajoy, dont le gouvernement a été victime d'une motion de censure après un scandale de corruption. Leurs discussions ont été rompues vendredi, car les indépendantistes continuent à réclamer un référendum d'autodétermination pour la Catalogne, qui est une ligne rouge pour le gouvernement.

Pour Antonio Barroso, du cabinet Teneo, "le coût d'un virage modéré est trop élevé" pour les séparatistes, qui ont peur d'être "accusés de traîtrise" par leur base s'ils soutiennent Pedro Sanchez.

Pedro Sanchez a quitté la chambre des députés sans faire de déclarations.

Recommande: