La révolution islamique en Iran? "Quarante années d'échec" selon Donald Trump

13 Février, 2019, 22:48 | Auteur: Lynn Cook
  • L'ayatollah Khomeiny salue la foule à l'université de Téhéran le 3 février 1979 à son retour d'exil en France

"Aujourd'hui, nous sommes confrontés à la guerre psychologique, propagandiste et économique de l'ennemi cruel contre notre pays", a déclaré M. Rohani lors d'un grand rassemblement pour l'anniversaire de la Révolution islamique sur la place Azadi à Téhéran.

Dès 08H30 (05h00 GMT), les habitants de la capitale avaient commencé à converger vers la place Azadi ("Liberté"), où M. Rohani s'est adressé à la foule en fin de matinée, sous une pluie battante -perçue comme une bénédiction dans un pays aussi aride.

Dans la foule se sont côtoyés femmes en tchador, enfants coiffés d'un bonnet et ballon de baudruche à la main, hommes en tenues sombres, bassidjis (miliciens islamiques) en treillis et clercs enturbannés.

Entraînée par des harangues diffusées par haut-parleurs, la foule scande: "Nous sommes tous tes soldats, Khamenei!"

L'Iran est régulièrement accusé par les Etats-Unis de déstabiliser le Moyen-Orient à cause notamment de son soutien militaire et financier au pouvoir en Syrie ainsi qu'au Hezbollah libanais. "Si ce régime commet la terrible erreur de tenter de détruire Tel-Aviv ou Haïfa, il n'y parviendra pas", a affirmé M. Netanyahou dans un communiqué de son bureau, et dans une vidéo.

Les Etats-Unis n'ont plus de relations diplomatiques avec l'Iran depuis 1980.

L'Iran sortira victorieux contre les sanctions américaines, a souligné le président iranien.

Le retrait américain de l'accord nucléaire et la politique ouvertement hostile de l'Amérique du président Donald Trump ont suscité un regain de tension avec Washington, où certains responsables n'hésitent pas à appeler de leur vœux un "changement de régime".

"A part ça, pour le 40e anniversaire de la Révolution, nous sommes à la pointe dans tous les domaines scientifiques, comme les nanotechnologies ou les missiles de précision", jure-t-il.

Recommande: